Claude Villers

 
Claude Villers
1944 - 2023
 

Journaliste et homme de radio et de télévision français, une des grandes voix de France Inter, connu pour son émission « Tribunal des flagrants délires » (émission satirique de France Inter qui, au début des années 1980, a donné libre cours à l’humour de Pierre Desproges ou Luis Rego).

79 ans Mort à l'âge de 79 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Claude Villers ?


Contribuez !

Biographie

Claude Villers, de son vrai nom Claude Marx, né le 22 juillet 1944 à Everly (Seine-et-Marne) et mort le 16 décembre 2023, est un journaliste et homme de radio et de télévision français. La majeure partie de sa carrière radiophonique s'effectue à France Inter où il est successivement auteur de sketches, animateur et producteur. Par ailleurs, il est écrivain et voyageur, passionné de trains, de paquebots, de voyages et d'aventures. Il est connu pour son émission « Tribunal des flagrants délires », émission satirique de France Inter qui, au début des années 1980, a donné libre cours à l’humour de Pierre Desproges ou Luis Rego.

Fils d'un ouvrier massicotier et d'une mère dactylo, Claude Villers quitte très jeune Barly, commune du Pas-de-Calais où il a grandi, et fait mille métiers : employé de banque au Crédit lyonnais pendant deux mois à 14 ans, catcheur de foire (1959, avec comme surnom « l'homme au masque de soie »), avant d'obtenir sa carte de presse à 17 ans et demi en 1961. Il est alors le plus jeune journaliste de France.

Claude Villers fait ses débuts en 1961 dans la presse écrite notamment à Paris-Jour, Radio-Télé Magazine, La Presse, Plexus, Paris-Presse. Il commence à travailler à la radio en 1962, avant d'arriver à l'ORTF en 1964, où il participe à la création du Pop-Club avec José Artur, émission qui amène de la « musique de sauvages » à l'antenne. Il est également correspondant à New York et produit de nombreuses émissions. Il couvre le festival de Woodstock, malgré l'opposition de sa hiérarchie.

Entre 1972 et 1989, il produit et présente des émissions, réalise des documentaires et des films pour de grandes chaînes de télévision. Il est une des grandes voix de France Inter, qu'il fait entendre comme animateur d'émissions telles que Pas de panique, Marche ou rêve et dans son rôle du président du Tribunal des flagrants délires.

Il apparaît occasionnellement à la télévision pendant les années 1970, notamment dans des émissions portant sur ses passions : la musique américaine, les voyages. À partir de 1980 il est présent chaque semaine pour animer une émission-jeu de Jean Frapat : Télétests. L'adaptation télé des Flagrants délires pour Antenne 2 se heurtant à une forme de censure, il abandonne rapidement. En 1982, il lance une émission de cinéma : Ciné-Parade. Il participe à Merci Bernard. En 1984, il présente depuis New York une émission spéciale en hommage à George Orwell. En 1986, pour France 3 Grand Est, il présente une émission hebdomadaire consacrée aux cuisines du monde.

En 1981, il intègre la radio RMC en tant que directeur des programmes. Ce faisant, il rejoint son ami et confrère Jean-Claude Héberlé. Mais l'expérience tourne court : quand Villers constate que les deux hommes n'auront pas la liberté souhaitée, il souhaite se désengager. Étant lié par son contrat, il parvient à négocier un changement d'emploi. Pendant une année, il produit l'émission quotidienne Le Vent du désert : le tour des États-Unis en train.

À la rentrée de 1982, il revient sur France Inter et reprend le Tribunal des flagrants délires, qu'il avait abandonné en plein succès. Dans les années qui suivent, il change plusieurs fois de radio. Il quitte de nouveau France Inter sur un désaccord, travaille un temps avec Jean-Marie Cavada pour une version privée des Flagrants délires, se pose un temps à France Culture, revient à Inter, qu'il quitte à nouveau avant de la retrouver après une autre aventure.

En juillet 1986, toujours passionné de voyages et d'aventures, il fonde Pacific FM, « la radio voyage » comme il aime le dire dans son émission matinale. Mais les raisons de ces changements ne sont pas seulement à chercher dans les vicissitudes du métier. Claude Villers a depuis longtemps reconnu ou déclaré cette manie de la bougeotte, arrêtant notamment toujours assez tôt chacune de ses formules d'émission, avant qu'elles ne commencent à se dégrader.

Claude Villers est à la retraite depuis le 27 juin 2004. La même année, il publie son autobiographie radiophonique Parole de rêveur : quarante ans de radio aux éditions Pré aux Clercs.

Claude Villers est membre de l'Académie Alphonse-Allais.

Occasionnellement acteur, Claude Villers écrit également des scénarios de films.

En 1976, 1979 et 1993, il est membre du jury du festival d'Angoulême, où ont été primés, entre autres, La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt, Maus d'Art Spiegelman et Saigon - Hanoï de Cosey.

En 1997 et 1998, il est président d'honneur des 13e et 14e Salon du Livre maritime à Concarneau.

Claude Villers est mort le samedi 16 décembre 2023, à l'âge de 79 ans, dans sa maison de convalescence à Mussidan (France, en Dordogne). Il y avait été admis après plusieurs opérations

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Claude Villers en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Claude Villers.

Vous savez où se trouve la tombe de Claude Villers ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Claude Villers pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Claude Villers, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Claude Villers.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Claude Villers
  • Vrai nom : Claude Marx
  • Prénom : Claude
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Marx
  • Pseudonyme : Claude Villers
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 79 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Claude Villers ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Claude Villers, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Claude Villers est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Claude Villers au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Un homme exemplaire de joie et bonne humeur.
Un homme exemplaire de joie et bonne humeur
Commentez - il y a 2 mois

Commentaires

Vous avez des questions sur Claude Villers ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Claude Villers et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres journaliste (hommes) francais

Portrait de Bernard Giroux
 
Notez-le !

Drapeau France 1950 - 1987
Francais, 37 ans

Journaliste sportif français ayant commenté sur TF1 le Tour de France, et les Grands Prix de Formule 1, en compagnie de José Rosinski et a participé aux premières émissions Auto-Moto. Il s'est engagé ensuite dans diverses compétitions dont le rallye Paris-Dakar en tant que copilote. Il a réalisé la traversée du désert du Ténéré à pied, et a écrit « Désert, l'aventure tout terrain » (1987). Il fut le compagnon de la chanteuse Jeane Manson.
Portrait de Gérard Leclerc
 
Notez-le !

Drapeau France 1951 - 2023
Francais, 71 ans

Journaliste français de radio et de télévision, a travaillé presque 20 ans à France 2, président de la chaîne parlementaire de l'Assemblée nationale LCP – AN (de 2009 à 2015). Éditorialiste politique sur CNews (de 2017 à sa mort), il intervient notamment dans la matinale de Romain Desarbres ainsi que dans l'émission « L'Heure des pros » de Pascal Praud.
Portrait de Emile Zola
 

Drapeau France 1840 - 1902
Francais, 62 ans

Écrivain et journaliste français, considéré comme le chef de file du naturalisme, ses romans les + célèbres sont « L'Assommoir » (1876), « Nana » (1879) et « Germinal » (1885). Il est l'un des romanciers français les plus populaires, les plus publiés, traduits et commentés au monde et dont les oeuvres ont connu de très nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision. Les dernières années de sa vie sont marquées par son engagement dans l'affaire Dreyfus avec la publication en janvier 1898, dans le quotidien L'Aurore, de l'article intitulé « J'accuse » qui lui a valu un procès pour diffamation et un exil à Londres la même année.
Portrait de Alain Gillot-Pétré
 

Drapeau France 1950 - 1999
Francais, 49 ans

Journaliste français, célèbre pour avoir présenté la météo sur Antenne 2 et TF1, avec son humour, pendant 18 ans.
Portrait de Jean-Pierre Pernaut
 

Drapeau France 1950 - 2022
Francais, 71 ans

Journaliste et présentateur de télévision français, présentateur mythique du 13h00 de TF1 entre 1988 et 2020, il avait mis les territoires de France sur le devant de la scène. Présentateur sur TF1 depuis 1975, il présentait également l'émission « Combien ça coûte ? » de 1991 à 2010.
Portrait de Laurent Greilsamer
 
Notez-le !

Drapeau France 1953 - 2023
Francais, 70 ans

Écrivain et journaliste français, directeur adjoint du Monde, il cofonde en 2014 l'hebdomadaire "Le 1" dont il est conseiller éditorial.

Autres points communs avec Claude Villers