Jean-Pierre Vincent

 
Jean-Pierre Vincent
1942 - 2020
 

Metteur en scène et directeur de théâtre français, a signé une centaine de spectacles et dirigé successivement le Théâtre national de Strasbourg (TNS), la Comédie-Française et les Amandiers, à Nanterre (Hauts-de-Seine). Pédagogue exceptionnel, il est le « père » de théâtre de nombre de talents, qu’il s’agisse de Denis Podalydès, de Stanislas Nordey, d’Emmanuelle Béart, de Pascal Rambert et de bien d’autres.

Nationalité française Francais, né le 26 août 1942 et mort le 5 novembre 2020

78 ans Mort victime du coronavirus (maladie) à l'âge de 78 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jean-Pierre Vincent ?


Contribuez !

Biographie

Jean-Pierre Vincent, né à Paris le 26 août 1942 et mort le 5 novembre 2020, est un comédien, metteur en scène et directeur de théâtre français. Il a signé une centaine de spectacles et dirigé successivement le Théâtre national de Strasbourg (TNS), la Comédie-Française et les Amandiers, à Nanterre (Hauts-de-Seine). Pédagogue exceptionnel, il est le « père » de théâtre de nombre de talents, qu’il s’agisse de Denis Podalydès, de Stanislas Nordey, d’Emmanuelle Béart, de Pascal Rambert et de bien d’autres.

Étudiant au Lycée Louis-le-Grand, il rencontre en 1958 au sein du groupe théâtral du lycée, Michel Bataillon, Jérôme Deschamps et Patrice Chéreau. Il joue sa première pièce, Amal et la lettre du roi de Rabindranath Tagore, en 1959, puis s'intéresse à la mise en scène, avec La Cruche cassée de Kleist, et Scènes populaires d'Henri Monnier, en 1963. À partir de cette date, il coanime pendant deux ans la troupe qui se professionnalise, et suit Chéreau à Gennevilliers puis au Théâtre de Sartrouville.

À partir de 1968, il travaille avec le dramaturge Jean Jourdheuil pour se consacrer à la mise en scène dans les centres dramatiques nationaux. Ils montent dans des centres dramatiques nationaux La Noce chez les petits bourgeois de B. Brecht au Théâtre de Bourgogne (1968), Tambours et trompettes de Bertolt Brecht, au Théâtre de la Ville (1969), Le Marquis de Montefosco d’après Le Feudataire de Carlo Goldoni au Grenier de Toulouse (1970), Les Acteurs de bonne foi d’après Marivaux (1970), La Cagnotte d’après Eugène Labiche au Théâtre national de Strasbourg (1971), Capitaine Schelle, Capitaine Eçço (de Serge Rezvani) au Théâtre national populaire (1971). Pendant ces trois ans, il travaille avec Jourdheuil sur le modèle de Brecht, en détournant les pièces pour les clarifier du point de vue de la lutte des classes.

En 1972, ils fondent la Compagnie Vincent-Jourdheuil, Théâtre de l'Espérance, où ils mettent en scène les auteurs allemands tels que Brecht, Büchner et Grabbe. Le Théâtre expérimental populaire (Tex-Pop), installé au Palace clôt en 1975 la collaboration entre Vincent et Jourdheuil.

Jean-Pierre Vincent prend cette année-là la direction du Théâtre national de Strasbourg et y donne une place importante à l'école et à la création expérimentale, tout en travaillant à refonder les conventions collectives qui régissent les liens du TNS avec les collectivités locales et nationales. Dans ses spectacles, il interroge notamment l'histoire française, avec Germinal d'après le roman d'Émile Zola (écrit par Michel Deutsch) (1975), qui questionne notamment le dépérissement de la classe ouvrière, puis Le Misanthrope (1977), Vichy fictions (1980), ou Le Palais de Justice (1981).

Administrateur général de la Comédie-Française de 1983 à 1986, qu'il choisit de quitter de lui-même à l'issue de son mandat de trois ans, estimant que le poste est « le plus difficile en France avec Matignon ». À partir de 1986, il se consacre à la mise en scène avec Bernard Chartreux et à l'enseignement au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris.

Il succède à Patrice Chéreau à la tête du Théâtre Nanterre-Amandiers entre 1990 et 2001, où il convie Stanislas Nordey en résidence avec sa troupe entre 1995 et 1997. Il y créé de nombreux auteurs contemporains, dont Valère Novarina.

En 2001, il fonde la compagnie Studio Libre avec Bernard Chartreux avec lequel il crée plusieurs spectacles aux théâtres nationaux de la Colline et de l’Odéon. Ils participent également au Comité pédagogique de l’École régionale d'acteurs de Cannes, où ils ont mis en scène Pièces de guerre d'Edward Bond, en mai 1996. En 2007, il traduit et monte à Avignon Le Silence des communistes, treizième présence au Festival depuis 1971, qui évoque l'enracinement populaire de la gauche italienne pendant les belles années du PCI.

Il est membre des conseils d’administration du Festival d'Avignon et du Comité Directeur du Jeune Théâtre National, ainsi que des CA de l'ENSATT à Lyon, et l'association La Réplique à Marseille.

Il a été l'époux de la comédienne Hélène Vincent — il est le père du réalisateur Thomas Vincent — puis l'époux de Nicole Taché qui a œuvré dans l'administration de divers théâtres publics et manifestations culturelles.

Jean-Pierre Vincent est mort le mercredi 4 novembre 2020, à l'âge de 78 ans, du coronavirus.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jean-Pierre Vincent en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jean-Pierre Vincent.

Vous savez où se trouve la tombe de Jean-Pierre Vincent ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jean-Pierre Vincent pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jean-Pierre Vincent, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jean-Pierre Vincent.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jean-Pierre Vincent
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jean-Pierre
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Vincent
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 78 ans
  • Cause de mort : Coronavirus (Maladie)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jean-Pierre Vincent ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jean-Pierre Vincent, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Jean-Pierre Vincent ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jean-Pierre Vincent et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres metteur en scène francais

Portrait de Didier Bezace
 

Drapeau France 1946 - 2020
Francais, 74 ans

Acteur et metteur en scène français, cofondateur du Théâtre de l'Aquarium (Paris) et ex-directeur du théâtre La Commune d'Aubervilliers.
Portrait de Jean-Laurent Cochet
 
Notez-le !

Drapeau France 1935 - 2020
Francais, 85 ans

Metteur en scène français au théâtre et au cinéma, l'une des figures les plus marquantes du théâtre français, il a formé un grand nombre d’acteurs parmi lesquels Isabelle Huppert, Fabrice Lucchini ou Gérard Depardieu.
Portrait de Marcel Maréchal
 
Notez-le !

Drapeau France 1937 - 2020
Francais, 82 ans

Acteur et metteur en scène français, pionnier de la décentralisation théâtrale, il a marqué de nombreux rôles et mises en scène.
Portrait de Adel Hakim
 
Notez-le !

Drapeau France 1953 - 2017
Francais, 63 ans

Acteur, metteur en scène, dramaturge et directeur de théâtre français, connu pour avoir été le fondateur du Théâtre de la Balance (Paris) et le directeur du centre dramatique national du Val-de-Marne, à la manufacture des Oeillets (Ivry-sur-Seine). Il a mis en scène Eschyle, Botho Strauss, Goldoni, Pirandello, Shakespeare, Sophocle, Gabriel Calderon, Marivaux...
Portrait de Pierre Debauche
 

Drapeau France 1930 - 2017
Francais, 87 ans

Metteur en scène français connu pour avoir fondé le Théâtre des Amandiers de Nanterre.
Portrait de André-Louis Périnetti
 
Notez-le !

Drapeau France 1933 - 2017
Francais, 83 ans

Metteur en scène et directeur de théâtre français connu pour avoir dirigé de nombreux théâtres nationaux de France.

Autres points communs avec Jean-Pierre Vincent