Lucia Bosè

 
Lucia Bosè
1931 - 2020
 

Actrice italienne, connue par son rôle de Lucia Silvestri dans le film « Pâques sanglantes » (1950, de Giuseppe De Santis).

Nationalité italienne Italienne, née le 28 janvier 1931 et morte le 23 mars 2020

89 ans Morte victime du coronavirus (maladie) à l'âge de 89 ans.

Enterrée (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Lucia Bosè ?


Contribuez !

Biographie

Lucia Bosè, née Lucia Borloni le 28 janvier 1931 à Milan et morte le 23 mars 2020 à Brieva (Espagne), est une actrice italienne. Elle est connue par son rôle de Lucia Silvestri dans le film « Pâques sanglantes » (1950, de Giuseppe De Santis).

Issue d'une famille modeste, fille de Domenico Bosè et Francesca Borloni, Lucia Bosè entre à quatorze ans comme dactylo dans le cabinet d'un avocat. Elle devient ensuite vendeuse dans une pâtisserie. Une de ses amies envoie une photo de Lucia au comité d'un concours de beauté : elle franchit toutes les étapes jusqu'au titre suprême de Miss Italie 1947, malgré l'opposition de son père et de son frère. L'année 1947 est d'ailleurs à marquer d'une pierre blanche puisque Gianna Maria Canale, future reine des Amazones, arrive deuxième au concours et Gina Lollobrigida troisième.

Laurence Schifano, auteur de plusieurs ouvrages sur Luchino Visconti, relate en détail les débuts de Lucia.

Lucia Bosè tourne un essai pour Riz amer filmé par Giuseppe De Santis, mais rate le rôle au profit de Silvana Mangano : l'héroïne, ouvrière des champs en short haut et ajusté, fait de Mangano une star internationale. Bosè débute au cinéma sous la direction du même réalisateur dans Pâques sanglantes, coscénarisé par Carlo Lizzani, au succès bien moindre.

C'est Michelangelo Antonioni qui la révèle dans deux films méconnus, coécrits par Francesco Maselli. Pourtant, pour La Dame sans camélia, Antonioni souhaitait Gina Lollobrigida. L'actrice, consacrée par le nouveau cinéma italien, s'illustre encore dans Les Fiancés de Rome (Le ragazze di piazza di Spagna) de Luciano Emmer et Onze heures sonnaient de De Santis ; Mario Soldati, Giorgio Simonelli, Francesco Maselli la dirigent. Lucia est associée à plusieurs reprises au jeune premier Walter Chiari, à qui de brèves fiançailles l'unissent. Steno et Mario Monicelli, Francesco Rosi, Luigi Zampa, Ettore Scola participent à l'écriture de certains de ses films, dans ce temps de grande vitalité du cinéma italien.

En 1954, elle est éclipsée par la toute jeune Brigitte Bardot dans un mélodrame d'espionnage. L'année suivante, Lucia Bosè épouse le matador Luis Miguel Dominguín, qui vient de rompre avec Ava Gardner, et dont elle aura trois enfants, Miguel Bosé, Lucía Dominguín (mère de Bimba Bosé 1975-2017), et Paola Dominguín (née en 1960). Elle s'installe en Espagne. L'actrice travaille alors avec Juan Antonio Bardem (Mort d'un cycliste) et Luis Buñuel. Après une apparition dans Le Testament d'Orphée de Jean Cocteau, Lucia Bosè se retire.

La mythique interprète d'Antonioni ne revient sur les écrans qu'en 1968, année de son divorce. Son fils Miguel Bosé mène une carrière d'acteur et de chanteur en Europe, principalement en Espagne.

L'ex-égérie du néoréalisme collabore de nouveau avec des compatriotes prestigieux : les frères Taviani et Federico Fellini, Mauro Bolognini à trois reprises, Liliana Cavani, au cinéma et à la télévision. La rivale de Silvana Mangano, digne de succéder à Isa Miranda et Alida Valli, fréquente le meilleur cinéma d'auteur : Marguerite Duras, qui lui offre une improbable conversation avec Jeanne Moreau et Gérard Depardieu, Daniel Schmid, Jeanne Moreau (pour son film-essai sur les actrices Lumière) l'emploient. L'icône joue George Sand, la comtesse Báthory, Dona Elvira dans L'Avare de Molière.

Cependant il manque à la Miss Italie de 1947 un premier rôle dans un film populaire. Lucia Bosè participe également au célèbre Chronique d'une mort annoncée de Francesco Rosi mais sa composition est reléguée au second plan. Discrète, comme elle était déjà à l'époque de sa gloire dans ses rôles les plus beaux, Lucia Bosè promène depuis quarante ans sur des écrans exigeants la nostalgie d'une époque bénie. Le cinéphile se souviendra de sa beauté ensorcelante donnant la réplique à Raf Vallone, Massimo Girotti ou Georges Marchal, dans Chronique d'un amour ou Cela s'appelle l'aurore.

En 1981, elle chante sur un disque (Io Pomodoro) au style minimaliste, pop et psychédelique, composé avec le musicien Gregorio Paniagua, alors en rupture de l'Atrium Musicae de Madrid (dont l'album La Folia, enregistré en 1980 pour Harmonia Mundi, ne sortira qu'en 1982).

En 2000, elle réalise un rêve de jeunesse en ouvrant le premier musée dédié aux anges, dans la ville de Turégano, près de Ségovie. Le musée, consacré aux représentations d'anges, compte plus de quatre-vingts œuvres d'artistes contemporains de différents pays, ainsi que diverses sculptures angéliques .

Sa dernière apparition en Italie a eu lieu en automne 2019 à la Festa di Roma, où l'actrice est venue en tant qu'invitée pour présenter sa biographie écrite par Roberto Liberatori .

Lucia Bosè est morte le lundi 23 mars 2020, à l'âge de 89 ans, du coronavirus, à l’hôpital de Ségovie (Espagne).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Lucia Bosè en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Lucia Bosè.

Vous savez où se trouve la tombe de Lucia Bosè ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Lucia Bosè pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Lucia Bosè, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Lucia Bosè.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Italienne Drapeau italien
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Actrice
  • Autres activités : Artiste
  • Domaines : Art, Cinéma

Noms

  • Nom usuel : Lucia Bosè
  • Vrai nom : Lucia Borloni
  • Vrai nom (2) : Lucia Bosè
  • Prénom : Lucia
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Borloni
  • Nom de famille (2) : Bosè
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 89 ans
  • Cause de mort : Coronavirus (Maladie)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Lucia Bosè ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Lucia Bosè, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Lucia Bosè ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Lucia Bosè et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres actrice italienne

Portrait de Anna Campori
 
Notez-la !

Drapeau Italie 1917 - 2018
Italienne, 100 ans

Actrice italienne connue pour son rôle dans l'émission de télévision « Giovanna, la nonna del Corsaro Nero » (« Giovanna, la grand-mère du Corsaire noir », émission de télévision pour les garçons diffusée par la RAI en 1961).
Portrait de Isabella Biagini
 
Notez-la !

Drapeau Italie 1943 - 2018
Italienne, 74 ans

Actrice et présentatrice italienne de radio et de télévision.
Portrait de Anna Maria Ferrero
 
Notez-la !

Drapeau Italie 1934 - 2018
Italienne, 84 ans

Actrice italienne active dans les années 1950 et 1960 où elle a joué dans environ 50 films, dont 2 téléfilms et notamment celui de « Cime tempestose », l'adaptation du roman d'Emily Brontë, « Les Hauts de Hurlevent ». Il a joué notamment dans les films « Le Christ interdit » (1951, drame), « Guerre et paix » (1956, historique, avec Audrey Hepburn), « Austerlitz » (1960, historique, avec Pierre Mondy et Jean Marais), « L'Homme aux cent visages » (1960, comédie), « Le Capitaine Fracasse » ou « La Bataille de Naples » (1962, drame). Ex-compagne de Vittorio Gassman, elle épouse en 1962 l'acteur Jean Sorel.
Portrait de Anna Magnani
 
Notez-la !

Drapeau Italie 1908 - 1973
Italienne, 65 ans

Actrice italienne ayant reçu de nombreux prix (Oscar, Golden Globe Award, BAFTA, etc) pour ses films : Rome, ville ouverte (1945, guerre), Bellissima (1951, drame), La Rose tatouée (1955, Oscar de la meilleure actrice), Car sauvage est le vent (1957, drame), L’Homme à la peau de serpent (1960, drame) ou Mamma Roma (1962, drame).
Portrait de José Greci
 

Drapeau Italie 1941 - 2017
Italienne, 76 ans

Actrice italienne connu pour son rôle de la Vierge Marie dans « Ben-Hur » (1959) et ses autres rôles dans de nombreux péplum ou films d'espionnage.
Portrait de Elsa Martinelli
 

Drapeau Italie 1935 - 2017
Italienne, 82 ans

Actrice italienne ayant marqué le cinéma par sa beauté élégante, exploitée en Italie comme à l'étranger dans des films souvent mineurs, mais aussi par sa capacité à incarner des personnages complexes dans des productions plus ambitieuses comme « La rivière de nos amours » (1955, avec Kirk Douglas), « Le Procès » (1962, d'Orson Welles) ou « Et mourir de plaisir » (1960, de Roger Vadim) pour un total de plus de 60 films.

Autres points communs avec Lucia Bosè