Jeanne Moreau

1474ème
Jeanne Moreau
1928 - 2017
Score : 2 500

Actrice française reconnaissable par son inimitable voix grave, elle fut une grande actrice française à la beauté sensuelle qui joua dans plus de 130 films, dont « Ascenseur pour l'échafaud » (1958), « Jules et Jim » (1962), « Eva » (1962), « Le Journal d'une femme de chambre » (1964), « Viva María! » (1965), « La mariée était en noir » (1968), « Les Amants » (1958), « La Vieille qui marchait dans la mer » (1991, César de la meilleure actrice)... Elle remporta 2 César d'honneur en 1995 et en 2008. En 1998, l'Académie américaine des arts et des sciences du cinéma lui décerne un Oscar d'honneur.

Nationalité française Française, née le 23 janvier 1928 et morte le 31 juillet 2017

89 ans Morte à l'âge de 89 ans (de quoi ?).

Enterrée en France à Paris (Île-de-France).

Cimetière de Montmartre
Zoomez sa tombe

Biographie

Jeanne Moreau est une actrice et chanteuse française, née le 23 janvier 1928 à Paris en France et morte le 31 juillet 2017. Elle est membre de l'Académie des Beaux-Arts depuis 2000 (fauteuil créé en 1998). Reconnaissable par son inimitable voix grave, elle fut une grande actrice française à la beauté sensuelle. Elle a joué dans plus de 130 films, dont « Ascenseur pour l'échafaud » (1958), « Jules et Jim » (1962), « Eva » (1962), « Le Journal d'une femme de chambre » (1964), « Viva María! » (1965), « La mariée était en noir » (1968), « Les Amants » (1958), « La Vieille qui marchait dans la mer » (1991)... En 1992, elle obtient le César de la meilleure actrice pour La Vieille qui marchait dans la mer, suivi de deux César d'honneur en 1995 et en 2008. En 1998, l'Académie américaine des arts et des sciences du cinéma lui décerne un Oscar d'honneur.

Naissance en 1928. Sa mère d'origine anglaise était danseuse et son père gérant de la brasserie de La cloche d'or, au coin de la rue Fontaine, à Paris. Après avoir passé une partie de son enfance à Vichy, elle achève ses études secondaires à Paris et commence à suivre, à l'insu de ses parents, les cours de théâtre de Denis d'Inès, alors doyen de la Comédie-Française. Elle entre six mois plus tard au Conservatoire de Paris.

En 1949, elle épouse le réalisateur Jean-Louis Richard avec lequel elle a un fils, Jérôme Duvon. En 1951, Orson Welles la remarque.

En 1977, après son remariage avec le réalisateur américain William Friedkin (la relation ne durera que deux ans), elle part vivre à New York et découvre le livre Solstice de Joyce Carol Oates, une histoire d'amitié entre deux femmes. Jeanne Moreau veut en faire son troisième film, après Lumière et L'Adolescente. Elle écrit le scénario avec l'auteur du livre, mais les Studios Walt Disney, qui sont contactés comme producteurs éventuels, refusent finalement, considérant qu'il s'agit d'une histoire déguisée de lesbiennes, du fait, dans le scénario, de la relation ambiguë entre les deux femmes.

En octobre 1946, elle entre comme auditrice à la Comédie-Française, puis début 1947, elle passe le concours d'entrée au Conservatoire. Elle joue un petit rôle dans Le Lever de soleil. En septembre 1947, elle participe au premier festival d'Avignon, avec des petits rôles dans trois pièces (elle joue la suivante de la reine (Léone Nogarède) dans Richard II) et en décembre 1947 elle obtient le rôle de Joas dans Athalie.

Initialement à la Comédie-Française, elle débute réellement fin 1950 dans la pièce Les Caves du Vatican d'André Gide, mise en scène par Jean Meyer, dans le rôle de la petite prostituée. Ce rôle lui vaut la couverture de Paris Match et les félicitations de Paul Léautaud. En 1951, suite à la publication d'une photo d'elle dans la pièce Un mois à la campagne, son père la met à la porte de sa maison. Au festival d'Avignon, elle joue aussi le rôle de l'infante dans le Cid, avec Gérard Philipe, alors qu'elle aurait voulu celui de Chimène. En 1952, elle revient au festival d'Avignon avec le rôle de Nathalie d'Orange dans le Prince de Hombourg.

Elle obtient ensuite un autre rôle de prostituée dans une reprise d'Othello, avec Aimé Clariond dans le rôle titre. C'est à cette occasion qu'Orson Welles, qui prépare l'adaptation cinématographique de la pièce, la découvre.

Démissionnant de la Comédie-Française, elle rejoint le TNP de Jean Vilar, se produit au Festival d'Avignon, mais y est mal à l'aise et accepte, sur le conseil de Gérard Philipe, la proposition du Théâtre Antoine pour jouer dans la pièce L'Heure éblouissante d'Anna Bonacci (mise en scène de Fernand Ledoux), un rôle, encore une fois, de prostituée. Lors de cette pièce elle rencontre Blaise Cendrars.

En 1956, alors qu'elle joue dans la pièce La Chatte sur un toit brûlant, elle rencontre Louis Malle qui prépare le film Ascenseur pour l'échafaud et le scénariste Roger Nimier qui lui présente Paul Morand.

En 1958, lors du Festival de Cannes, elle rencontre François Truffaut qui prépare le film Jules et Jim et Henri-Pierre Roché, l'auteur, qui meurt peu après. Suite au succès du film, elle rencontre Anaïs Nin qui veut Jeanne Moreau pour incarner son héroïne. Le film ne se fait pas mais une solide amitié est née.

Elle part en Californie pour jouer dans une série de films et, lors d'une soirée, Anaïs Nin lui présente Henry Miller qui lui dit un jour : « Surtout, ne dites jamais aux gens avec qui vous travaillez que nous sommes amis, votre réputation serait fichue ». Elle se lie aussi d'amitié avec Tennessee Williams et Peter Brook.

Alors qu'elle joue dans la pièce La Chevauchée sur le lac de Constance, elle rencontre Patricia Highsmith, qui vivait près de Fontainebleau, et avec laquelle, elle se lie d'amitié.

1962 marque un tournant dans la carrière de Jeanne Moreau avec le film Jules et Jim de François Truffaut. Le producteur Jacques Canetti sort la bande originale du film Le tourbillon, que Jeanne interprète dans le film avec Rezvani à la guitare. Le succès est immédiat. La carrière de Jeanne en tant que chanteuse démarre avec deux albums originaux de Rezvani (Cyrus Bassiak) en 1963 et 1967 dont le fameux J'ai la mémoire qui flanche. Suivront d'autres albums dont, en 1981, l'album sur des textes du poète belge Norge (le nombril, Pas bien...), toujours enregistré par Jacques Canetti.

En 1989, elle revient au festival d'Avignon dans le rôle-titre de La Célestine de Fernando de Rojas.

En 1998, elle reçoit des mains de Sharon Stone un hommage de l'Académie des Oscars pour l'ensemble de sa carrière ; il s'agit de la plus haute distinction délivrée par cette Académie pour une comédienne internationale.

Elle a également interprété des chansons en français (notamment écrites par Cyrus Bassiak, Géo Norge, Elsa Triolet, India Song de Marguerite Duras, ou le fameux Tout morose avec Elek Bacsik et Michel Gaudry), dont certaines inspirées par la musique brésilienne, composées par Antoine Duhamel sur ses propres textes.

Depuis 2003, Jeanne Moreau participe activement, comme présidente puis comme marraine fidèle, au Festival international des jeunes réalisateurs Premiers plans d'Angers.

En 2005, en parallèle au festival Premiers plans, Jeanne Moreau crée une école de cinéma, Les Ateliers d'Angers qui est une main tendue à la relève. Chaque année depuis 2005, cette formation accueille une vingtaine de jeunes réalisateurs européens en quête de perfectionnement en techniques cinématographiques, afin de passer du court métrage au long métrage.

Jeanne Moreau à la Cinémathèque française le 6 février 2008 pour l'anniversaire de ses 80 ans

Elle est promue au grade de commandeur dans l'Ordre national du Mérite début janvier 2007.

En 2008, à l'occasion de ses quatre-vingts ans et de ses soixante ans passés sur le grand écran, de nombreux hommages lui sont rendus, notamment au Festival Premiers Plans d'Angers et à la Cinémathèque française. Après avoir reçu un César d'honneur en 1995, elle reçoit un Super César d'honneur lors des Césars 2008, pour consacrer sa carrière.

En 2003, Jeanne Moreau fut la présidente du festival international Premiers plans d'Angers. Elle en est restée la fidèle marraine. Jeanne Moreau a assuré elle-même la direction artistique du festival, proposant, les années suivantes, des rétrospectives (Louis Malle, Ingmar Bergman). Elle retourne régulièrement à Angers pour diriger l'école de formation qu'elle a créée sous le nom : les Ateliers d'Angers. En 2008, Jeanne Moreau est venu au festival premier plan où elle a fêté ses 60 ans de carrière et ses 80 ans.

Jeanne Moreau est morte le lundi 31 juillet 2017 à l'âge de 89 ans à son domicile parisien.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Où se trouve la tombe de Jeanne Moreau ?

La position exacte de la tombe de Jeanne Moreau n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Jeanne Moreau ?

Cimetière de Montmartre
20 Avenue Rachel
75018 Paris
Île-de-France
France Drapeau francais

Elle est inhumée dans l'intimité, au cimetière de Montmartre à Paris.

La tombe de Jeanne Moreau est au Cimetière de Montmartre, 20 Avenue Rachel, 75018 Paris, Île-de-France, France Drapeau francais.

Citations

Les meilleures citations de Jeanne Moreau.

L'art de l'acteur doit faire accéder à un stade supérieur de la sensation et ce, en allant parfois au-delà du réalisme jusqu'à l'ascèse.
L'âge ne vous protège pas des dangers de l'amour. Mais l'amour, dans une certaine mesure, vous protège des dangers de l'âge.
La peur de vieillir abîme plus que l'âge.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Jeanne Moreau. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Jeanne Moreau, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jeanne Moreau.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jeanne Moreau
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jeanne
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Moreau
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : jeanne monreau, Janna Moro

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 89 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

Que recherchez-vous sur Jeanne Moreau ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jeanne Moreau, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
3 notes
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Jeanne Moreau est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Jeanne Moreau au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 3 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Actrice aux mille facettes
actrice aux mille facettes , chanteuse de talent. ...une grande carrière . une femme d'exception dans ses combats !!!
Commentez - il y a 1 an
 Bons films
Que de bons films !
Commentez - il y a 1 an
 La plus sensuelle
La plus sensuelle mérite le Paradis....
Commentez - il y a 1 an

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Jeanne Moreau afin qu'elle grimpe dans le Top 50.

Top 50

1474ème
2 500 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Jeanne Moreau
1474ème

Drapeau France 1928 - 2017
Française, 89 ans

Actrice française reconnaissable par son inimitable voix grave, elle fut une grande actrice française à la beauté sensuelle qui joua dans plus de 130 films, dont « Ascenseur pour l'échafaud » (1958), « Jules et Jim » (1962), « Eva » (1962), « Le Journal d'une femme de chambre » (1964), « Viva María! » (1965), « La mariée était en noir » (1968), « Les Amants » (1958), « La Vieille qui marchait dans la mer » (1991, César de la meilleure actrice)... Elle remporta 2 César d'honneur en 1995 et en 2008. En 1998, l'Académie américaine des arts et des sciences du cinéma lui décerne un Oscar d'honneur.
+26
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Jeanne Moreau dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 5 / 5 (et donc supérieure à 2), elleestautoriséeà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Jeanne Moreau, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

Il n'y a pas encore de fan de Jeanne Moreau.
Soyez le 1er fan en votant pour Jeanne Moreau.

Commentaires

Vous avez des questions sur Jeanne Moreau ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Spectre-du-vexin1968 tombe Jeanne Moreau
Répondre - il y a 1 an
Jesuismort (admin) Merci pour votre photo de sa tombe.
Répondre - il y a 1 an
Spectre-du-vexin1968 Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Répondre - il y a 1 an
Donias Tombe de Jeanne Moreau.
Répondre - il y a 1 an
Donias Tombe de Jeanne Moreau.
Répondre - il y a 1 an
Donias https://www.youtube.com/watch?v=VohN9Kig8fU
VANESSA PARADIS & JEANNE MOREAU Le Tourbillon de la Vie (Cannes 1995)
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jeanne Moreau et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres actrice française

Portrait de Madeleine Desdevises
456ème

Drapeau France 1967 - 1982
Française, 15 ans

Actrice française, connue pour son rôle de Mado dans le film « La Drôlesse de Jacques » (1979, de Jacques Doillon).
Portrait de Martine Carol
287ème

Drapeau France 1920 - 1967
Française, 46 ans

Actrice française célèbre dans les années 1950, connue pour les films Lola Montès (1955), Lucrèce Borgia (1953), Caroline chérie (1951) et Nana (1955).
Portrait de Pauline Lafont
82ème

Drapeau France 1963 - 1988
Française, 25 ans

Actrice française, fille cadette de la comédienne Bernadette Lafont et du sculpteur hongrois Diourka Medveczky, son rôle majeur a été celui de Lilas dans le film « L'Été en pente douce » (1987, comédie / drame, de Gérard Krawczyk, avec Jacques Villeret).
Portrait de Simone Signoret
515ème

Drapeau France 1921 - 1985
Française, 64 ans

Actrice française, 1ère actrice française à remporter l'Oscar de la meilleure actrice (1960, pour « Les Chemins de la haute ville »), Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (1959, pour « Les Chemins de la haute ville »), César de la meilleure actrice (1977, pour « La Vie devant soi »). Elle fut l'épouse d'Yves Montand de 1951 à sa mort.
Portrait de Françoise Dorléac
123ème

Drapeau France 1942 - 1967
Française, 25 ans

Actrice française, soeur de l'actrice Catherine Deneuve, elle a tourné dans près de 20 films en à peine 8 ans de carrière dont « L'Homme de Rio » (1964, aventure, avec Jean-Paul Belmondo), « La Peau douce » (1964, drame, de François Truffaut), « Cul-de-sac » (1966, comédie dramatique / thriller, de Roman Polanski) ou « Les Demoiselles de Rochefort » (1967, musical, de Jacques Demy, avec Catherine Deneuve).
Portrait de Danielle Darrieux
121ème

Drapeau France 1917 - 2017
Française, 100 ans

Actrice française connue pour ses 80 ans de carrière dont sa traversée de l'histoire du cinéma parlant et d'une carrière parmi les plus longues du cinéma avec plus de 100 films. Au théâtre, elle fut couronnée d'un Molière d'honneur en 1997. Elle était au moment de sa mort l'une des dernières actrices mythiques du cinéma mondial et était entrée dans le cercle des actrices centenaires le 1er mai 2017. Parmi ses films les plus célèbres : « Mayerling » (1936), « Katia » (1938), « Abus de confiance » (1938), « Retour à l'aube » (1938), « Battement de coeur » (1939), « Premier rendez-vous » (1941), « Occupe-toi d'Amélie » (1949), « La Vérité sur Bébé Donge » (1952), « La Ronde » (1950), « Le Plaisir » (1952), « Madame de... » (1953)...

Autres points communs avec Jeanne Moreau