Micheline Boudet

 
Micheline Boudet
1926 - 2022
 

Actrice française, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, elle a servi Molière, Musset, Marivaux, Feydeau et Guitry pendant 60 ans.

Nationalité française Française, née le 28 avril 1926 et morte le 5 juillet 2022

96 ans Morte à l'âge de 96 ans (de quoi ?).

Enterrée (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Micheline Boudet ?


Contribuez !

Biographie

Micheline Boudet, née le 28 avril 1926 à Metz (Moselle) et morte le 5 juillet 2022 en Normandie, est une comédienne française, sociétaire honoraire de la Comédie-Française. Elle a servi, 60 ans durant, Molière, Musset, Marivaux, Feydeau et Guitry.

Micheline Boudet débute par les rôles de jeunes premières, puis aborde l’emploi des soubrettes. Son rire – que ce soit dans Nicole du Bourgeois gentilhomme où elle succède à Béatrice Bretty, ou dans Zerbinette des Fourberies de Scapin – résonne encore dans les cintres de la salle Richelieu. Pourtant, la succession de Béatrice Bretty, dans Nicole, se révéla périlleuse. Louis Seigner, en Monsieur Jourdain, appréciait les rondeurs de son habituelle partenaire et trouvait la « petite Boudet » bien trop frêle à son goût. Mais le rire de Micheline Boudet ressemble à une cascade ou à une fontaine. Un véritable concerto. Meyer avait dit d'elle : « Elle ne sera jamais une Bretty ! » Peut-être fit-elle mieux qu’une Bretty en devenant la « Boudet », légère et spontanée.

Elle joue Marivaux avec grâce. Elsa Triolet, qui l'a vue dans La Double Inconstance, a écrit : « l’admirable Silvia, Micheline Boudet, débordante de talent1 ». Avec Robert Hirsch – venu de la danse, comme elle – elle forme un couple comique extraordinaire de fraîcheur et de grâce, de légèreté et de gaieté. Jacques Charon, qui les a mis en scène dans ce Marivaux, écrit : « Robert fut un Arlequin d’une bouleversante simplicité. Micheline, de son côté, fut une Silvia d’une naïveté frémissante. J’avais formé un nouveau couple idéal. À chaque représentation, Arlequin et Silvia semblaient inventer du Marivaux en le tirant de leur cœur2 ». Elle joue encore du même auteur : Lisette du Jeu de l’amour et du hasard (avec Jacques Charon-Pasquin), L'Épreuve, etc.

Plus tard, à l'âge de la maturité, elle aborde Le Prince travesti, toujours sous la direction de Charon. De ce rôle, elle dit : « cette Hortense aussitôt me bouleversa : touchante et pleine d'esprit, prête à l'amour et bientôt écartelée entre cet amour qu'elle a pour Lélio et son amitié pour la princesse, elle me parut la plus humaine de toutes »3. Araminte des Fausses confidences qu’elle joua sous la direction de Jean Piat, constitua, selon elle, « l'accomplissement de mes vœux de comédienne »4. Ce personnage à qui elle confère beaucoup de charme et de classe, marque l'apothéose de son compagnonnage marivaudien.

Elle a interprété les femmes légères de Feydeau ; qu'il s’agisse du Dindon, du Fil à la patte, de Feu la mère de madame ou encore de Mais n'te promène donc pas toute nue avec le ton juste sans jamais tomber dans la vulgarité. Avec elle, la belle époque a trouvé une interprète privilégiée.

Comme son camarade Robert Hirsch, elle a su donner du sens à des mises en scène qui n'en avaient pas forcément beaucoup ; comédienne-née, le théâtre se métamorphose grâce à son sens du spectacle. Maurice Descottes évoque un épisode de son interprétation de Suzanne du Mariage de Figaro dans la mise en scène de Jean Meyer : « L'actrice mit en valeur certains effets inédits qui remplirent d'aise les connaisseurs. Presque tous les comptes-rendus critiques font un sort à « l'irrésistible imitation de la comtesse » par Suzanne : « bravo pour son pastiche d'Hélène Perdrière »… Il s'agit bien évidemment là d'un numéro d'actrice, mais un numéro qui n'est pas gratuit puisqu'il a le mérite de bien s'insérer dans l'intrigue ». Combien n'en a-t-elle pas sauvé de ces mises en scène poussiéreuses. Elle-même raconte les difficultés éprouvées par les comédiens pour jouer des pièces en l’absence de toute mise en scène : « Pour ce premier soir comme pour les autres, je dus me reporter aux intentions de l'auteur, les indications de mon cher maître et metteur en scène5 s'étant à peu près bornées à ceci : « Tu entres par le fond, tu es en bleu, on te poudrera les cheveux, ce sera très joli, laisse-toi aller, tu es le personnage ». Et voilà : dix-huit ans, un rôle très difficile, tout Paris qui guette la « débutante », et pas un travail sérieux auquel se raccrocher6 ! ».

Jacques Charon parle de la « fine équipe » à propos de la bande qu’il forma avec Robert Hirsch, Micheline Boudet, Denise Gence, Jean Piat et Georges Descrières. La profondeur et la vitalité qu'elle a donné de manière si intelligente à l'interprétation de ses plus beaux rôles dans Marivaux, Beaumarchais, Musset ont renouvelé leur compréhension par la critique. Elle témoigne ainsi de la manière la plus brillante et la plus émouvante de l'apport de la Comédie-Française au théâtre de cette époque.

Après son départ de la Comédie-Française, elle se consacre au théâtre de boulevard et mène une carrière d'écrivain ; le théâtre y a fréquemment la part belle.

Micheline Boudet épouse l'acteur Julien Bertheau en 1951, dont elle divorce en 1954. Leur fils Alain Bertheau (1951-2018) est acteur et metteur en scène des pièces Heureux comme un pape, Un été de carton et Héros solitaire, écrites par Didier « Doc » Pilot.

Elle épouse par la suite Robert Petit en 1969, dont elle divorce en 1998. Leur fille, Marie Boudet Petit (née en 1969), est comédienne, metteur en scène et professeur d’art dramatique.

Micheline Boudet est morte le mardi 5 juillet 2022, à l'âge de 96 ans, en Eure-et-Loir (France).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Micheline Boudet en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Micheline Boudet.

Vous savez où se trouve la tombe de Micheline Boudet ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Micheline Boudet pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Micheline Boudet, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Micheline Boudet.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Actrice
  • Autres activités : Artiste
  • Domaines : Art, Théâtre

Noms

  • Nom usuel : Micheline Boudet
  • Nom complet : --
  • Prénom : Micheline
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Boudet
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 96 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Micheline Boudet ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Micheline Boudet, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Micheline Boudet est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Micheline Boudet au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Une excellente actrice qui interprétait à merveille certaines pièces de Feydeau.
Micheline BOUDET était une excellente actrice qui interprétait à merveille certaines pièces de Feydeau. De très bons souvenirs !
Commentez - il y a 4 mois

Commentaires

Vous avez des questions sur Micheline Boudet ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Micheline Boudet et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres actrice française

Portrait de Mylène Demongeot
 

Drapeau France 1935 - 2022
Française, 87 ans

Actrice française, connue pour ses rôles dans les films "Bonjour tristesse" (1958, drame), la trilogie "Fantômas" (1964-1967, comédie policière, avec Jean Marais et Louis de Funès) ou la trilogie "Camping" (2006-2016, comédie, avec Franck Dubosc).
Portrait de Arletty
 

Drapeau France 1898 - 1992
Française, 94 ans

Actrice française, figure dans quelques chefs-d'oeuvre du patrimoine cinématographique français des années 1930 et 1940 : « Hôtel du Nord » (1938), « Le Jour se lève » (1939), « Les Visiteurs du soir » (1942), « Les Enfants du paradis » (1945), 4 films de Marcel Carné, les 3 derniers dialogués par Jacques Prévert.
Portrait de Charlotte Valandrey
 

Drapeau France 1968 - 2022
Française, 53 ans

Actrice française, connue pour ses rôles dans des séries télévisées comme « Les Cordier, juge et flic » (1992-2005, policier) ou « Demain nous appartient » (2017, soap opera) et des films comme « Rouge Baiser » (1985, comédie dramatique, avec Lambert Wilson).
Portrait de Pauline Lafont
 

Drapeau France 1963 - 1988
Française, 25 ans

Actrice française, fille cadette de la comédienne Bernadette Lafont et du sculpteur hongrois Diourka Medveczky, son rôle majeur a été celui de Lilas dans le film « L'Été en pente douce » (1987, comédie / drame, de Gérard Krawczyk, avec Jacques Villeret).
Portrait de Sophie Daumier
 

Drapeau France 1934 - 2004
Française, 69 ans

Actrice française, connue pour ses rôles dans les films « Carambolages » (1963, comédie, avec Louis de Funès), « Dragées au poivre » (1963, comédie musicale, avec Guy Bedos et Jean-Paul Belmondo) ou « Une histoire simple » (1978, comédie, drame, avec Romy Schneider).
Portrait de Patricia Viterbo
 

Drapeau France 1939 - 1966
Française, 27 ans

Actrice française connue pour être morte noyée dans la Seine le 10 novembre 1966 à Paris en marge du tournage du film de Pierre Zimmer « Le judoka agent secret ».

Autres points communs avec Micheline Boudet