Pierre Barouh

 
Pierre Barouh
1934 - 2016
 

Parolier français de la musique du film "Un homme et une femme" (1966) et la chanson "La Bicyclette" (1968).

82 ans Mort à l'âge de 82 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Pierre Barouh ?


Contribuez !

Biographie

Pierre Barouh est un auteur-compositeur-interprète, acteur et producteur français né le 19 février 1934 à Paris 15e et mort le 28 décembre 2016. Il est célèbre pour son importante participation sur le film Un homme et une femme (acteur et auteur-interprète de la chanson du film) et "La Bicyclette", ainsi que pour sa maison de production intitulée Saravah qui fera découvrir, entre autres, Jacques Higelin, Brigitte Fontaine, ainsi que la bossa nova en France.

Élie Barouh, son frère, et sa soeur vivaient heureux avec leurs parents, juifs originaires de Turquie, marchands de tissus sur les marchés de Levallois-Perret jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle leurs parents les cachèrent à Montournais, en Vendée, dans trois familles différentes ; Élie, dès lors rebaptisé Pierre, trouva refuge chez un couple aujourd'hui décédé, Hilaire et Marie Rocher. De ces années d'enfance, il puisa l'inspiration de chansons telles que La bicyclette, Des ronds dans l'eau, Les Filles du dimanche.

Journaliste sportif après la guerre et joueur dans l'équipe nationale de volley-ball, Pierre Barouh passe quelques mois au Portugal où il découvre la chanson brésilienne. En 1959, il s'embarque sur un cargo pour le Brésil sans y rencontrer ses idoles. De retour à Paris, il fait connaissance des principaux auteurs et compositeurs brésiliens de bossa nova.

En tant qu'acteur, il joue le rôle du chef des gardians dans D'où viens-tu Johnny ? et le rôle de Pierre dans Une fille et des fusils. En tant qu'auteur-interprète, il obtient quelques beaux succès avec La Plage, immortalisée par Marie Laforêt, et surtout le guitariste Claude Ciari, Tes dix-huit ans ou Monsieur de Furstemberg. Il tourne un documentaire, devenu mythique, sur les débuts de la bossa nova, avec son ami de toujours, Baden Powell de Aquino.

De retour en France en 1966, il participe au film Un homme et une femme de Claude Lelouch, qui obtient la Palme d'or du Festival de Cannes 1966. Acteur dans le film et auteur d'une version française (Samba Saravah) de la chanson Samba da Bênção de Baden Powell et Vinícius de Moraes - honteusement "oubliés" sur le générique et interprète des chansons de la bande originale, son succès est énorme. Pierre Barouh épouse alors Anouk Aimée, actrice dans ce film, en 1966. Ils divorcent 3 ans plus tard.

Avec ses premiers gains il achète une maison au Boupère, au lieu-dit La Morvient près du moulin de la Morvient, situé sur la rivière (Le Lay) où il a passé son enfance vendéenne. Plusieurs années plus tard, lorsque le moulin cesse son activité, il y installe un studio d'enregistrement puis en 1999, de quoi y accueillir des artistes. Il en profite pour mettre en avant le talent des autres, en créant son propre label, Saravah, peu avant la sortie du film Un homme et une femme. Au sein de ce label, il souhaite mélanger les musiciens et les styles, multiplier les rencontres musicales. Il travaille notamment avec Pierre Akendengué, Brigitte Fontaine, Areski Belkacem, Naná Vasconcelos, Gérard Ansaloni, Jacques Higelin, Alfred Panou, Maurane, Allain Leprest, et Richard Galliano, David McNeil, Bïa, Françoise Kucheïda,Véronique Balmont... et en jazz, Daniel Mille, René Urtreger, Steve Lacy, Barney Wilen, Maurice Vander..

Avec sa deuxième épouse, Dominique, il réalise une série de spectacles au Théâtre Mouffetard et au Théâtre du Ranelagh. Il enregistre avec elle La Transatlantique et La Nuit des masques. De leur union naît Benjamin, actuel responsable de Saravah, à Nantes. De la rencontre de Pierre Barouh et de l'équipe du Théâtre Aleph (à Ivry) naît un opéra, Le Kabaret de la dernière chance, dont la chanson sera la dernière enregistrée par Yves Montand. Celui-ci dira de cette chanson qu'elle fut une des plus belles qu'il ait enregistrées. La chanson Le Kabaret de la dernière chance fut reprise en 1995 par Pascal Brunner sur son album SIMPLEMENT.

Il se lance en 1979 dans la réalisation d'un film, Le Divorcement, mais sans succès.

Pierre épouse une Japonaise, Atsuko Ushioda, antiquaire à Paris, qu'il accompagne chaque hiver à Tokyo où il réside habituellement. Dans les années 1980, il participe à des projets musicaux au Japon. Les deux disques (Le Pollen, chanson dédiée à Jean Cormier et Sierra) auront peu de succès en France, mais permettent à Pierre Barouh de découvrir un pays dont il tombe amoureux. Il y ouvre un bureau de Saravah.

Sa fille Maïa est aussi auteur-compositeur-interprète et poursuit une carrière internationale avec une troupe japonaise. Pierre et Atsuko ont deux autres jeunes enfants : Amie-Sarah et Akira.

Depuis, il partage sa vie entre le Japon et la Vendée. Il continue à sortir des albums, à réaliser des films et des documentaires, et à écrire des pièces de théâtre. Il compose également pour Jean-Claude Killy la musique des Jeux olympiques d'Albertville. Le label Saravah quant à lui est le plus ancien label français en activité...

Pierre Barouh est mort le mercredi 28 décembre 2016 à l'âge de 82 ans (décès annoncé par l'AFP).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Pierre Barouh en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Pierre Barouh.

Vous savez où se trouve la tombe de Pierre Barouh ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Pierre Barouh pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Pierre Barouh, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Pierre Barouh.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Pierre Barouh
  • Nom complet : --
  • Prénom : Pierre
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Barouh
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 82 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Pierre Barouh ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Pierre Barouh, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Pierre Barouh est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Pierre Barouh au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 J'adore cette chanson
Être heureux, c'est plus ou moins ce qu'on cherche
J'aime rire, chanter et je n'empêche
Pas les gens qui sont bien d'être joyeux
Pourtant s'il est une samba sans tristesse
C'est un vin qui ne donne pas l'ivresse
Un vin qui ne donne pas l'ivresse, non
Ce n'est pas la samba que je veux...

Extrait de samba saravah chanson reprise par stacey kent et Pauline croze

J'adore aussi la version originale en francais écrite par Pierre barouh..écoutez là et vous comprendrez pourquoi il mérite le paradis....
Commentez - il y a 1 an

Commentaires

Vous avez des questions sur Pierre Barouh ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Pierre Barouh et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres parolier et parolière

Portrait de Françoise Dorin
 

Drapeau France 1928 - 2018
Française, 89 ans

Romancière et comédienne française, auteure de chansons, surtout connue pour ses nombreux romans (Les lits à une place, Les Corbeaux et les Renardes) et pièces de théâtre, elle est surtout connue pour ses chansons comme « Que c'est triste Venise » ou « N'avoue jamais ». Elle fut l'épouse de Jean Poiret et elle est la compagne de Jean Piat depuis 1975.
Portrait de Thierry Séchan
 

Drapeau France 1949 - 2019
Francais, 69 ans

Écrivain et parolier français, frère aîné du chanteur Renaud Séchan et fils de l'écrivain Olivier Séchan, écrivain et pamphlétaire (sa trilogie Nos amis les chanteurs lui a valu nombre de procès à sa sortie), il est également l'auteur de nombreux textes de chansons pour Julien Clerc, Elsa, Daniel Lavoie, Les Chats Sauvages, Romane Serda, François Guierre, Dan Bigras et beaucoup d'autres. Très populaire au Québec en qualité de parolier, il a reçu le grand prix de la SOCAN (équivalent de la SACEM).
Portrait de Pierre Delanoë
 
Notez-le !

Drapeau France 1918 - 2006
Francais, 88 ans

Parolier français ayant écrit 5 000 chansons et poèmes pour des interprètes aussi différents que Gilbert Bécaud (Nathalie, Et maintenant), Gérard Lenorman (La Ballade des gens heureux), Michel Sardou (Les Lacs du Connemara, Être une femme, Vladimir Ilitch), Joe Dassin (L'Été indien, Les Champs-Élysées), Michel Fugain (Je n'aurai pas le temps, Fais comme l'oiseau) ou Nana Mouskouri (L'Amour en héritage). Il a été le directeur des programmes de la station radio Europe 1 à sa création en 1955, et le président de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) à trois reprises.
Portrait de Kazim Akboga
 

Drapeau Allemagne 1982 - 2017
Allemand, 34 ans

Musicien et Youtubeur allemand connu depuis 2015 avec sa chanson « Is mir egal ».
Portrait de Robert Nyel
 
Notez-le !

Drapeau France 1930 - 2016
Francais, 86 ans

Parolier français de Déshabillez-moi, Petit bal perdu, Marions-les, Magali et de nombreuses chansons françaises interprétées par Bourvil, Juliette Gréco, Henri Salvador, les Frères Jacques, Isabelle Aubret...
Portrait de Albert Willemetz
 
Notez-le !

Drapeau France 1887 - 1964
Francais, 77 ans

Un des pères de « l’opérette moderne » au xxe siècle, auteur de plus de 90 revues pour le théâtre et le Casino de Paris. Il impose dans les années 1920 le terme et la technique des « lyrics » (désignant les paroles chantées des comédies musicales imaginées après la composition, contrairement aux livrets d'opéra et d'opérette sur lesquels le compositeur adaptait jusqu'alors sa musique). Compositeur de + de 3 000 chansons pour : Maurice Chevalier, Yvonne Printemps, Mistinguett, Arletty, Joséphine Baker, Danielle Darrieux, Pauline Carton, Fernandel, Bourvil, Dranem, Henri Garat, Victor Boucher, Jean Gabin, Pierre Fresnay, Michel Simon, Barbara, Léo Ferré, Suzy Delair, etc.

Autres points communs avec Pierre Barouh