André S. Labarthe

 
André S. Labarthe
1931 - 2018
 

Critique de cinéma français connu pour être une figure familière de la cinéphilie française.

Nationalité française Francais, né le 18 décembre 1931 et mort le 5 mars 2018

86 ans Mort à l'âge de 86 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'André S. Labarthe ?


Contribuez !

Anniversaire !

André S. Labarthe aurait fêté ses 88 ans le mercredi 18 décembre 2019. Plus que 12 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter André S. Labarthe (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

André S. Labarthe, né le 18 décembre 1931 à Oloron-Sainte-Marie et mort le 5 mars 2018 à Paris est un critique de cinéma, producteur, réalisateur et scénariste français. Il fut une figure familière de la cinéphilie française.

André S. Labarthe commence sa carrière de critique cinématographique dans les années 1950. Il rencontre André Bazin qui le sollicite pour rejoindre la rédaction des Cahiers du cinéma en 1956. Il découvre le cinéma sans avoir la passion débordante pour le septième art de Jacques Rivette ou François Truffaut qui font déjà partie de la revue. Son regard critique va seul décider André Bazin à l'intégrer à l'équipe.

Membre discret et secret de la Nouvelle Vague, en marge de la marge, Labarthe est un esprit solitaire en perpétuelle ouverture sur le monde, associant librement le cinéma à la psychanalyse, au surréalisme, à la danse, à la littérature, à l'érotisme.

Sa propre vision va effectivement pour beaucoup contribuer aux positionnements critiques des Cahiers. À l'instar de ses collaborateurs, André S. Labarthe partage la même admiration pour certains réalisateurs tels que Jean Renoir, Howard Hawks ou John Ford. Il demeure aussi très attentif au cinéma émergent et participe à la promotion de la Nouvelle Vague et des nouveaux réalisateurs américains indépendants (John Cassavetes, Shirley Clarke). Ses dispositions à cet égard l'amèneront aussi à défendre le jeune cinéma italien, parfois contre l'avis de certains de ses confrères.

En 1964, il entame la collection « Cinéastes de notre temps » qu'il coproduit avec Janine Bazin et dont il réalisera lui-même plusieurs épisodes. Cette collection qui s'étend sur plus de quarante ans se compose de portraits de 52 minutes de cinéastes réputés. Le premier épisode, diffusé sur l'ORTF en 1964, est réalisé par Robert Valley et est consacré à Luis Buñuel auquel André S. Labarthe est très attaché et qu'il a beaucoup contribué à faire reconnaître au sein de la critique. La collection propage au travers de la télévision, la vision critique des Cahiers et ancre davantage sa lecture de l'histoire cinématographique.

La démarche documentaire de Labarthe est « antispectaculaire ». Elle ne cherche pas le scoop, la réalisation est épurée et le commentaire succinct voire absent. Les documentaires de la collection « Cinéastes de notre temps » tentent de retranscrire l'univers du réalisateur et font oublier la présence de l'interviewer. En 1972, la collection s'interrompt. Elle reprendra sur La Sept-ARTE en 1988 sous le titre « Cinéma, de notre temps » dont les différents épisodes seront produits par la société de production audiovisuelle AMIP Xavier Carniaux. Ce changement de titre est lié à la volonté de l'auteur de constater cette rupture dans la continuité de la collection et la naissance d'une nouvelle époque, plusieurs réalisateurs filmés, alors contemporains, étant décédés entre temps.

Durant cette pause dans la série, André S. Labarthe ne reste pas inactif. Il collabore aux émissions Cinéma, Cinémas et Égale cinéma, pour lesquelles il réalise différents sujets sur ses cinéastes favoris. Il réalise aussi plusieurs documentaires sur la danse, notamment sur le chorégraphe William Forsythe, William Forsythe au travail, ainsi que Carolyn Carlson, Patrick Dupond, Ushio Amagatsu, qui emploient les mêmes principes de réalisation que pour la série « Cinéastes de notre temps ».

En 2003, le festival international du film Entrevues à Belfort lui consacre une rétrospective.

André S. Labarthe demeure avant tout un critique cinématographique. Qu'il s'emploie à exercer son métier dans ses articles ou derrière une caméra, c'est toujours dans un esprit d'analyse, de mise en perspective.

André S. Labarthe est mort le lundi 5 mars 2018 à l'âge de 86 ans à Paris (France).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'André S. Labarthe en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'André S. Labarthe.

Vous savez où se trouve la tombe d'André S. Labarthe ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'André S. Labarthe pour le moment...

Si vous connaissez des citations de André S. Labarthe, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur André S. Labarthe.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : André S. Labarthe
  • Nom complet : --
  • Prénom : André
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Labarthe
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Date de mort : Lundi 5 mars 2018
  • Lieu de mort : --
  • Âge de mort : 86 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur André S. Labarthe ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur André S. Labarthe, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur André S. Labarthe ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'André S. Labarthe et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres critique de cinéma (hommes) francais

Portrait de Jean Douchet
 
Notez-le !

Drapeau France 1929 - 2019
Francais, 90 ans

Critique et historien du cinéma français, grand cinéphile et figure historique des « Cahiers du cinéma » (revue française mensuelle de cinéma créée en 1951).
Portrait de Henry Chapier
 

Drapeau France 1933 - 2019
Francais, 85 ans

Journaliste et animateur d'émission de télévision français, personnalités de la politique, des arts et du show-business, il est notamment connu pour avoir présenté l'émission d'interview de personnalités Le Divan sur FR3/France 3 de 1987 à 1994 ou près de 300 invités se sont succédé sur son divan dont Simone Veil, Jeanne Moreau, Francis Ford Coppola ou encore Jean-Marie Le Pen.
Portrait de François Weyergans
 
Notez-le !

Drapeau France 1941 - 2019
Francais, 77 ans

Romancier franco-belge, 2ème auteur (après Philippe Hériat) à avoir reçu à la fois le prix Renaudot (pour « La Démence du boxeur » en 1992) et le prix Goncourt (en 2005 pour « Trois jours chez ma mère ») ; il est membre de l'Académie française.
Portrait de André Lafargue
 
Notez-le !

Drapeau France 1917 - 2017
Francais, 100 ans

Journaliste français, il était « le plus vieux journaliste de France encore en activité ». Collaborateur du journal Le Parisien, dont il était le doyen, il était critique de cinéma et de théâtre.
Portrait de Hervé Le Roux
 
Notez-le !

Drapeau France 1958 - 2017
Francais, 59 ans

Réalisateur français connu pour être l'auteur d'un remarquable documentaire sur le monde du travail « Reprise » (1997).
Portrait de Dominique Noguez
 
Notez-le !

Drapeau France 1942 - 2019
Francais, 76 ans

Romancier français, il reçu le prix Fémina (1997) et fut le défenseur de "l'autofiction", a été récompensé en 2018 par le prix de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre.

Autres points communs avec André S. Labarthe