Frédéric Mitterrand

 
Frédéric Mitterrand
1947 - 2024
 

Animateur de télévision, romancier et politicien français, animateur de télévision, passionné de Cinéma, il fut ministre de la Culture de 2009 à 2012. Il était le neveu de François Mitterrand (président de la République française de 1981 à 1995).

Nationalité française Francais, né le 21 août 1947 et mort le 21 mars 2024

76 ans Mort victime d'un cancer (maladie) à l'âge de 76 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Frédéric Mitterrand ?


Contribuez !

Biographie

Frédéric Mitterrand est un écrivain, réalisateur, animateur de télévision et homme politique français, né le 21 août 1947 dans le 16e arrondissement de Paris et mort le 21 mars 2024. Il est successivement exploitant de cinéma, animateur et producteur de télévision, chroniqueur et écrivain, réalisateur de documentaires et de films, directeur de l'Académie de France à Rome entre 2008 et 2009, puis ministre de la Culture et de la Communication du 23 juin 2009 au 16 mai 2012. Il est élu à l'Académie des beaux-arts en 2019. Il est le neveu de François Mitterrand, président de la République française de 1981 à 1995.

Il est le fils de Robert Mitterrand qui épousa Édith Cahier, nièce d'Eugène Deloncle, et le neveu de François Mitterrand, ancien président de la République française, et de Jacques Mitterrand. Il est ouvertement homosexuel.

Après avoir suivi des études au lycée Janson-de-Sailly, il sort licencié d'histoire et de géographie de la faculté de Nanterre et diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris.

Il enseigne l'économie, l'histoire et la géographie à l'École active bilingue de Paris (1968-1971).

Il paraît pour la première fois à l'écran à douze ans, sous le nom de Frédéric Robert, dans le film Fortunat (aux côtés de Michèle Morgan et Bourvil).

Il dirige de 1971 à 1986 les salles de cinéma d'Art et Essai Olympic Palace, Entrepôt et Olympic-Entrepôt.

Il réalise de nombreuses séries documentaires sur les grands destins du XXe siècle et des films de cinéma (voir filmographie).

En 2000, Catherine Tasca, ministre de la Culture, le nomme président de la Commission d'avance sur recette du cinéma français.

Il produit et anime des émissions de télévision dont Etoiles, étoiles (1981-1986), Acteur Studio (1986-1987), Ciné-Fêtes (1984), Permission de minuit (1987-1988), Etoiles (1987-1992), Destins (1987-1988), Etoile Palace (1990), Du Côté de chez Fred (1988-1991), C'est votre vie (1993), les Amants du siècle (1993), Caravane de nuit (1994).

Il se passionne pour les grands personnages historiques et notamment les têtes couronnées et est souvent réclamé pour commenter des cérémonies royales.

Jacques Chirac, Président de la République, lui a remis les insignes de chevalier de la Légion d'honneur.

Devenu en août 2003 directeur général délégué chargé des programmes et de l'antenne de TV5, il est également animateur sur Pink TV.

Le 4 juin 2008, Frédéric Mitterrand est nommé directeur de l'Académie de France à Rome (Villa Médicis) par Nicolas Sarkozy.

Pendant cette période, il négocie avec Laurent Solly du groupe TF1 la coproduction d'une émission mensuelle sur la Villa Médicis pour la chaîne Odyssée. Mais il fait rapidement part de l'ennui qu'il ressent à cette fonction, qu'il laisse le temps d'un soir, pour présenter la Nuit des Molières en juin 2009.

Membre du jury du prix Médicis depuis 2007, il s'est mis en disponibilité en septembre 2009. Selon son président, l'écrivain Michel Braudeau, il en redeviendra membre de droit dès la cessation de ses fonctions ministérielles.

Entre 2008 et sa nomination comme ministre de la Culture et de la Communication, il tient une chronique dans le mensuel Têtu.

Fasciné par le général de Gaulle dès son enfance, mais contraint à une « nécessaire solidarité familiale » vis-à-vis de son oncle, François Mitterrand, il est longtemps politiquement inclassable : séduit par la personnalité de Bernard Tapie, il adhère au Mouvement des radicaux de gauche (MRG) en juin 1993, soutient Jacques Chirac à la présidence de la République en 1995 et ne prend pas position lors de l'élection présidentielle de 2007.

Le 23 juin 2009, Frédéric Mitterrand est nommé ministre de la Culture et de la Communication dans le gouvernement Fillon II remanié. Il succède alors à Christine Albanel, affaiblie par la censure partielle de la loi Hadopi contre le piratage sur Internet. Interviewé par France 2, il confirme sa nomination avant qu'elle ne soit annoncée officiellement par le secrétaire général de l'Élysée, Claude Guéant.

Un des premiers dossiers qu'il doit gérer est le vote de la loi « Hadopi 2 ».

En septembre 2009, Frédéric Mitterrand apporte son soutien au réalisateur Roman Polanski qui, poursuivi aux États-Unis depuis 1977 pour une affaire de crime sexuel commis sur une fille de treize ans et délit de fuite, est arrêté en Suisse sur mandat d'arrêt américain. Déclarant, à propos de cette affaire de viol, qu'il s'agissait d' « une histoire ancienne qui n'a pas vraiment de sens », il provoque la colère d'associations de victimes et des réactions négatives de la part de quelques hommes politiques ainsi que l'incompréhension de la presse étrangère, notamment anglo-saxonne.

Accusé le 5 octobre 2009 par Marine Le Pen sur le plateau de Mots croisés, d'avoir pratiqué le tourisme sexuel et trouvé du plaisir à « payer des petits garçons thaïlandais », évoquant de façon déformée son récit La Mauvaise Vie paru en 2005, Frédéric Mitterrand réfute le 8 octobre, au journal télévisé de TF1, avoir eu des relations sexuelles avec des mineurs et condamne avec fermeté tout tourisme sexuel et acte pédophile.

À la suite de ces deux polémiques, il se fait médiatiquement plus discret jusqu'à la fin de l'année.

Le 9 octobre 2009, il décide la restitution de cinq fragments de peinture murale issus d'un tombeau de prince égyptien de la XVIIIe dynastie égyptienne, achetés par le Louvre mais dont la légalité de leur sortie du territoire égyptien était en doute. Il soutient également la proposition de loi en faveur de la restitution des têtes maoris.

Il signe le décret no 2009-1393 du 11 novembre 2009 relatif aux missions et à l'organisation de l'administration centrale du ministère de la Culture et de la Communication qui réorganise son administration en un secrétariat général et trois directions générales, refonte portée par son prédécesseur, Christine Albanel.

Le 14 novembre 2010, il est reconduit au poste de ministre de la Culture et de la Communication dans le gouvernement François Fillon III.

Son refus, comme celui d'autres membres du gouvernement, de condamner le régime du président tunisien Ben Ali qui réprime le mouvement populaire de contestation tunisienne en janvier 2011, est critiqué par le Parti socialiste et Les Verts. Pour lui, « il y a une opposition politique mais qui ne s'exprime pas comme elle pourrait le faire en Europe. Mais dire que la Tunisie est une dictature univoque, comme on le fait si souvent, me semble tout à fait exagéré. ». Frédéric Mitterrand s'est expliqué en déclarant : « la meilleure manière de protéger ceux auxquels j'étais attaché - et ça représentait tout le peuple tunisien et notamment les opposants - était de ne pas braquer un régime dont je connaissais parfaitement l'autorité ». Il rappelle qu'il a toujours soutenu les artistes tunisiens - en tant que commissaire général de la saison tunisienne ou en tant que ministre - et qu'il a décoré en décembre 2009 notamment le metteur en scène protestataire Fadhel Jaïbi. Frédéric Mitterrand a plus tard présenté ses « regrets » au peuple tunisien dans une lettre qui a été publiée à la fin du mois de janvier 2011 dans un hebdomadaire tunisien. Leïla Ben Ali, la femme de l'ancien président Ben Ali, déclare dans une interview publiée le 1er juillet 2012 par Le Parisien : « Le seul à nous avoir soutenus jusqu'au bout, c'est Frédéric Mitterrand ».

En janvier 2011, Frédéric Mitterrand a retiré Céline du recueil des célébrations nationales après des protestations, notamment celles du président de l'association des Fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), Serge Klarsfeld. L'année du Mexique en France est également annulée sur fond d'Affaire Florence Cassez.

En février 2011, le Ministère de la Culture lance dans le cadre du forum d'Avignon, le concept de « culture pour chacun » devant concurrencer celui de « culture pour tous ». Le même mois, face à l'opposition du personnel des Archives nationales à l'ouverture de la Maison de l'Histoire de France dans l'Hôtel de Soubise, il démet la directrice, Isabelle Neuschwander.

Alors que le renouvellement du mandat d'Olivier Py, directeur du Odéon-théâtre de l'Europe, était attendu, la décision de Frédéric Mitterrand de nommer, le 8 avril 2011 Luc Bondy à sa place, est contestée. Le metteur en scène est ensuite nommé à la tête du Festival d'Avignon.

Il a accepté, à l'occasion de la première Fête de la gastronomie française, de participer sur M6 à l'émission de télé-réalité Un dîner presque parfait du 23 septembre 2011.

Il reçoit en 2011 le rapport de Jérôme Bouët sur le partenariat entre l'État et les collectivités dans le domaine culturel, celui de Selles et Riester aboutissant au lancement du Centre national de la Musique, et mandate Jean-Louis Martinelli, Adrien-Hervé Metzger et Bernard Murat pour une mission d'étude sur le financement du spectacle vivant, pour lequel Frédéric Mitterrand annonce un plan d'actions de 3,5 M€ en 2012, le 8 juillet 2011 à Avignon. Il propose également 15 mesures en faveur des arts plastiques en octobre 2011 et un plan de développement des scènes de musiques actuelles, lance les Cafés cultures, fait voter la loi sur le prix unique du livre numérique, et défend la réforme de la redevance d'archéologie préventive. Durant l'année 2011, le Conseil de la création artistique et le Conseil national des musiques actuelles (CSMA) sont dissous, tandis que l'Institut français est mis en place pour remplacer CulturesFrance dans un contexte difficile pour le réseau culturel français à l'étranger.

À partir du 26 août 2013, il anime « Jour de Fred » sur France Inter du lundi au jeudi de 18 h 20 à 19h.

Le samedi 8 février 2014, Frédéric Mitterrand est couronné du prix du livre politique 2014, pour "La récréation", carnet de bord de ses 3 ans rue de Valois.

En avril 2014, il annonce l'arrêt de l'émission « Jour de Fred », qui a perdu 200 000 auditeurs en un an ; Frédéric Mitterrand voit dans ce choix une « animosité indigne de sa fonction » de la part de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, ce à quoi celle-ci répond : « Je ne suis jamais intervenue ni sur le choix des personnes ni sur le contenu des programmes [...] Je suis la ministre qui a fait voter la loi la plus progressiste en faveur de cette totale indépendance ».

En 2016, il présente sa candidature à l'Académie française, avant de la retirer deux semaines après en faveur d'Andreï Makine. Il renouvelle sa candidature en 2018 : il obtient 11 suffrages, la majorité mais insuffisamment pour être élu.

En 2016, il est le président du festival du cinéma américain de Deauville.

En avril 2019, Frédéric Mitterrand a remplacé provisoirement Dominique Bourgois dans ses fonctions d'éditrice éditoriale de la maison Christian Bourgois éditeur ; la holding de la famille Mitterrand, présidée par Olivier Mitterrand (le frère de Frédéric) est entrée dans le capital de Christian Bourgois éditeur en janvier 2019, avant d’en prendre le contrôle.

Frédéric Mitterrand a été élu membre de l’Académie le 24 avril 2019 dans la section des créations artistiques dans le cinéma et l’audiovisuel au fauteuil précédemment occupé par Jeanne Moreau décédée le 31 juillet 2017.

Le 5 février 2020, Frédéric Mitterrand est officiellement installé à l'Académie des beaux-arts par son confrère Adrien Goetz, membre de la section des membres libres.

Frédéric Mitterrand annonce être « malade » en avril 2023. Sans révéler la nature de sa maladie, il fait un parallèle avec Florent Pagny qui combat alors un cancer du poumon, précisant « Moi, face à ma glace, le look chimio, je n'en veux pas ».

Frédéric Mitterrand est mort le jeudi 21 mars 2024, à l'âge de 76 ans, « des suites d'un cancer », à Paris (France).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Frédéric Mitterrand en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Frédéric Mitterrand.

Vous savez où se trouve la tombe de Frédéric Mitterrand ?

Citations

Les meilleures citations de Frédéric Mitterrand.

Cannes est un lieu de plaisir et de désir

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Frédéric Mitterrand. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Frédéric Mitterrand, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Frédéric Mitterrand.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Frédéric Bernard Mitterrand
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Frédéric Mitterrand
  • Vrai nom : Frédéric Mitterrand
  • Prénom : Frédéric
  • Prénom (2) : Bernard
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Mitterrand
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : fréderik mitterrand

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 76 ans
  • Cause de mort : Cancer (Maladie)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Frédéric Mitterrand ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Frédéric Mitterrand, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Frédéric Mitterrand ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Frédéric Mitterrand et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres ministre de la culture (hommes) francais

Portrait de Alain Peyrefitte
 
Notez-le !

Drapeau France 1925 - 1999
Francais, 74 ans

Politicien français, membre de l’Académie française, a été un membre éminent du parti gaulliste et a occupé plusieurs postes politiques importants en France, notamment celui de ministre de l'Information, de ministre de la Justice et de ministre de la Culture. Écrivain prolifique, il est connu pour son ouvrage « Quand la Chine s'éveillera... le monde tremblera », un livre sur l'ascension de la Chine sur la scène internationale.
Portrait de François Léotard
 
Notez-le !

Drapeau France 1942 - 2023
Francais, 81 ans

Politicien français, ministre de la Culture et de la Communication (de 1986 à 1988), ministre de la Défense (de 1993 à 1995), président du Parti républicain, puis de l'UDF (de 1996 à 1998) et coupable et condamné par la Cour de justice de la République pour complicité d’abus de biens sociaux.
Portrait de Sylvain Augier
 
Notez-le !

Drapeau France 1955 - 2024
Francais, 68 ans

Animateur français de télévision et de radio, connu pour avoir présenté sur France 3 les émissions « Faut pas rêver » et « La Carte aux trésors » entre 1990 et 2005.
Portrait de Patrick Roy
 

Drapeau France 1952 - 1993
Francais, 40 ans

Animateur français de télévision connu pour avoir animé 2 jeux sur TF1 : « Le Juste Prix » (de 1988 à 1992) et « Une Famille en or » (de 1990 à 1992).
Portrait de Yves Mourousi
 

Drapeau France 1942 - 1998
Francais, 55 ans

Journaliste français de télévision, connu pour avoir présenté le journal de 13 heures de TF1 pendant 13 ans de 1975 à 1988, célèbre pour son « Bonjour ! » ou ses clins d'oeil à l'actualité à l'entame de ses journaux télévisés, il apporta un changement de style et des innovations dans la présentation des informations télévisées en France.
Portrait de Jacques Martin
 

Drapeau France 1933 - 2007
Francais, 74 ans

Animateur de télévision français très populaire en France dans les années 1970 et 1998, il fut également chanteur, acteur et producteur d'émissions de divertissement comme « Le Petit Rapporteur » (1975-1976), « L'École des fans » (1977-1998), « Dimanche Martin » (1980-1998) ou « Incroyable mais vrai » (1980-1983).
Portrait de Guy Lux
 

Drapeau France 1919 - 2003
Francais, 83 ans

Animateur de jeux et de divertissements télévisés français, concepteur des émissions Intervilles, Ring parade et la Classe, il a inventé et créé au total plus de 50 émissions de radio et de télévision.

Autres animateur de télévision francais

Portrait de Alain Peyrefitte
 
Notez-le !

Drapeau France 1925 - 1999
Francais, 74 ans

Politicien français, membre de l’Académie française, a été un membre éminent du parti gaulliste et a occupé plusieurs postes politiques importants en France, notamment celui de ministre de l'Information, de ministre de la Justice et de ministre de la Culture. Écrivain prolifique, il est connu pour son ouvrage « Quand la Chine s'éveillera... le monde tremblera », un livre sur l'ascension de la Chine sur la scène internationale.
Portrait de François Léotard
 
Notez-le !

Drapeau France 1942 - 2023
Francais, 81 ans

Politicien français, ministre de la Culture et de la Communication (de 1986 à 1988), ministre de la Défense (de 1993 à 1995), président du Parti républicain, puis de l'UDF (de 1996 à 1998) et coupable et condamné par la Cour de justice de la République pour complicité d’abus de biens sociaux.
Portrait de Sylvain Augier
 
Notez-le !

Drapeau France 1955 - 2024
Francais, 68 ans

Animateur français de télévision et de radio, connu pour avoir présenté sur France 3 les émissions « Faut pas rêver » et « La Carte aux trésors » entre 1990 et 2005.
Portrait de Patrick Roy
 

Drapeau France 1952 - 1993
Francais, 40 ans

Animateur français de télévision connu pour avoir animé 2 jeux sur TF1 : « Le Juste Prix » (de 1988 à 1992) et « Une Famille en or » (de 1990 à 1992).
Portrait de Yves Mourousi
 

Drapeau France 1942 - 1998
Francais, 55 ans

Journaliste français de télévision, connu pour avoir présenté le journal de 13 heures de TF1 pendant 13 ans de 1975 à 1988, célèbre pour son « Bonjour ! » ou ses clins d'oeil à l'actualité à l'entame de ses journaux télévisés, il apporta un changement de style et des innovations dans la présentation des informations télévisées en France.
Portrait de Jacques Martin
 

Drapeau France 1933 - 2007
Francais, 74 ans

Animateur de télévision français très populaire en France dans les années 1970 et 1998, il fut également chanteur, acteur et producteur d'émissions de divertissement comme « Le Petit Rapporteur » (1975-1976), « L'École des fans » (1977-1998), « Dimanche Martin » (1980-1998) ou « Incroyable mais vrai » (1980-1983).
Portrait de Guy Lux
 

Drapeau France 1919 - 2003
Francais, 83 ans

Animateur de jeux et de divertissements télévisés français, concepteur des émissions Intervilles, Ring parade et la Classe, il a inventé et créé au total plus de 50 émissions de radio et de télévision.

Autres romancier francais

Portrait de Alain Peyrefitte
 
Notez-le !

Drapeau France 1925 - 1999
Francais, 74 ans

Politicien français, membre de l’Académie française, a été un membre éminent du parti gaulliste et a occupé plusieurs postes politiques importants en France, notamment celui de ministre de l'Information, de ministre de la Justice et de ministre de la Culture. Écrivain prolifique, il est connu pour son ouvrage « Quand la Chine s'éveillera... le monde tremblera », un livre sur l'ascension de la Chine sur la scène internationale.
Portrait de François Léotard
 
Notez-le !

Drapeau France 1942 - 2023
Francais, 81 ans

Politicien français, ministre de la Culture et de la Communication (de 1986 à 1988), ministre de la Défense (de 1993 à 1995), président du Parti républicain, puis de l'UDF (de 1996 à 1998) et coupable et condamné par la Cour de justice de la République pour complicité d’abus de biens sociaux.
Portrait de Sylvain Augier
 
Notez-le !

Drapeau France 1955 - 2024
Francais, 68 ans

Animateur français de télévision et de radio, connu pour avoir présenté sur France 3 les émissions « Faut pas rêver » et « La Carte aux trésors » entre 1990 et 2005.
Portrait de Patrick Roy
 

Drapeau France 1952 - 1993
Francais, 40 ans

Animateur français de télévision connu pour avoir animé 2 jeux sur TF1 : « Le Juste Prix » (de 1988 à 1992) et « Une Famille en or » (de 1990 à 1992).
Portrait de Yves Mourousi
 

Drapeau France 1942 - 1998
Francais, 55 ans

Journaliste français de télévision, connu pour avoir présenté le journal de 13 heures de TF1 pendant 13 ans de 1975 à 1988, célèbre pour son « Bonjour ! » ou ses clins d'oeil à l'actualité à l'entame de ses journaux télévisés, il apporta un changement de style et des innovations dans la présentation des informations télévisées en France.
Portrait de Jacques Martin
 

Drapeau France 1933 - 2007
Francais, 74 ans

Animateur de télévision français très populaire en France dans les années 1970 et 1998, il fut également chanteur, acteur et producteur d'émissions de divertissement comme « Le Petit Rapporteur » (1975-1976), « L'École des fans » (1977-1998), « Dimanche Martin » (1980-1998) ou « Incroyable mais vrai » (1980-1983).
Portrait de Guy Lux
 

Drapeau France 1919 - 2003
Francais, 83 ans

Animateur de jeux et de divertissements télévisés français, concepteur des émissions Intervilles, Ring parade et la Classe, il a inventé et créé au total plus de 50 émissions de radio et de télévision.

Autres points communs avec Frédéric Mitterrand