Romy Schneider

 
Romy Schneider
1938 - 1982
 

Actrice allemande connue internationalement grâce à son interprétation de l'impératrice Sissi dans 3 films du même nom : « Sissi » (1955), « Sissi impératrice » (1956) et « Sissi face à son destin » (1957). Elle remporte le tout premier César de la meilleure actrice en 1976, pour « L'important c'est d'aimer » (d'Andrzej Żuławski) puis un autre en 1979 pour « Une histoire simple » (de Claude Sautet).

Nationalité allemande Allemande, née le 23 septembre 1938 et morte le 29 mai 1982

43 ans Morte victime d'une overdose médicamenteuse (drogue) à l'âge de 43 ans.

Enterrée en France à Boissy-sans-Avoir (Yvelines).

Cimetière de Boissy-sans-avoir
Zoomez sa tombe

Anniversaire !

Romy Schneider aurait fêté ses 81 ans le lundi 23 septembre 2019. Plus que 7 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Romy Schneider (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Rosemarie Magdalena Albach, fille des acteurs Magda Schneider et Wolf Albach Retty est née à Vienne (Autriche) le 23 septembre 1938. Son frère Wolfgang nait en 1940. En 1944 Romy entre à l'école primaire de Berchtesgaden, un an avant le divorce de ses parents qui la laissera assez perturbée. Puis en 1949 elle devient pensionnaire de l'Internat Goldenstein, près de Salzbourg, et enfin en 1953 s'inscrit à l'Ecole des Beaux-Arts de Cologne. Le producteur Kurt Ulrich cherche une jeune fille pour interpréter le rôle de la fille de Magda Schneider dans Lilas Blancs. Magda propose Romy dont les essais sont si brillants qu'elle est engagée immédiatement. En 1954, Romy est contactée par Ernst Marischka pour tourner Les jeunes années d'une reine. Ce sera son premier grand succès commercial et le début d'une grande série romanesque dont les trois volets de Sissi seront l'apogée.

Elle aura du mal à se défaire de cette image. En 1957 Kirk Douglas remarque Romy lors du Festival de Cannes, et la Paramount veut lui offrir un contrat de trois ans. Mais sa famille s'y oppose et elle commence à se rebeller en acceptant d'interpréter Jeunes filles en uniforme, dont le sujet traitant des amitiés saphiques dans un pensionnat, fait grincer bien des dents. Pierre Gaspard-Huit lui propose en 1958 le rôle principal de Christine , aux côtés de deux jeunes premiers : Jean-Claude Brialy et un certain Alain Delon... Un amour flamboyant se déclare entre eux au cours du tournage, elle part avec lui s'installer à Paris et leurs fiançailles officielles sont célébrées le 22 mars 1959 devant la presse internationale.

Suivront cinq ans de passion orageuse pendant lesquelles Romy prend véritablement le large par rapport à sa famille et aux rôles de jeune-fille-idéale-bien-sous-tous-rapports qu'on lui suggère sans cesse. Elle préfère René Clément, Luchino Visconti, Alain Cavalier, Orson Welles, Otto Preminger...et triomphe au théâtre. En 1963 elle reçoit L'Etoile de Cristal de l'Académie du Cinéma pour sa création dans Le Procès. Columbia lui offre un contrat royal de sept ans. Mais pendant son séjour aux Etats-Unis, Delon la trompe et rompt par un simple mot d'adieu et quelques roses laissés sur la table du salon... Il épouse Nathalie Barthélemy, enceinte de leur fils Anthony, et Romy tente de noyer son chagrin en acceptant L'Enfer de Henri-Georges Clouzot. Malheureusement le réalisateur est victime d'une crise cardiaque, le tournage s'interrompt et ne reprendra pas. La Victoire du Cinéma Français, récompensant la meilleure actrice étrangère de l'année, est décernée à Romy en juin 1964.

En 1965, elle fait la connaissance de Harry Meyen, metteur en scène de théâtre réputé en Allemagne, et l'épouse le 15 juillet 1956. Leur fils David-Christopher naît le 3 décembre. Elle rencontre aussi, sur les plateaux de La Voleuse, Michel Piccoli qui deviendra un de ses amis les plus proches. Le septième art la délaisse un peu et ne lui donne pas de rôles très marquants. Jusqu'à ce qu'Alain Delon, 5 ans après leur rupture, l'impose à ses côtés dans La Piscine de Jacques Deray. Retour fracassant de Romy, radieuse et superbe. Claude Sautet l'engage pour Les Choses de la Vie et en fait son égérie. Femme moderne et responsable, elle s'engage en 1971, avec Simone de Beauvoir entre autres, en faveur de l'avortement libre.

Elle signe le fameux "Manifeste des 343", publié en France dans Le Nouvel Observateur et en Allemagne dans le magazine Stern, ce qui lui vaut d'être inquiétée par le Tribunal de Hambourg. Joseph Losey la réclame, Visconti et Sautet lui offrent des succès foudroyants avec Ludwig et César et Rosalie, mais la vie privée de Romy s'effrite et la séparation est houleuse en 1973 : Harry réclame la moitié de la fortune de sa femme pour qu'elle puisse conserver la garde de David ! Épuisée nerveusement, elle part se reposer en Suisse, mais rentre au bout de trois mois pour tourner Le Train de Pierre Granier-Deferre. Elle est ensuite engagée par Michel Deville pour Le Mouton Enragé. Début 1974, elle est emballée par le projet d'un tout jeune réalisateur polonais : L'Important c'est d'aimer, et se bat pour que le film existe. Andrezj Zulawski la pousse à bout, elle est au bord de la dépression nerveuse, mais elle donne le meilleur d'elle-même. Déçue, elle ne veut pas prendre le risque d'accepter la proposition de Marco Ferreri qui la veut pour sa Dernière femme. Courant 1975, Romy est encore encensée : elle reçoit L'Archange du Cinéma, puis le Prix d'Interprétation féminine du Festival de Taormina.

En automne sort sur les écrans Le vieux fusil de Robert Enrico. C'est plus qu'un triomphe, et le film sera trois fois primé le 3 avril 1976, lorsqu'à lieu la toute première cérémonie des Césars, décernés par l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma (dix ans plus tard, Le Vieux Fusil obtiendra la sacralisation suprême de César des Césars). Romy est récompensée pour L'Important c'est d'aimer et dédie son prix à Luchino Visconti, décédé le 17 mars. Entre temps, elle a épousé Daniel Biasini le 18 décembre 1975, et en janvier 1976, perd l'enfant qu'ils attendaient. Elle est très secouée mais part néanmoins pour Athènes où elle devient Margot Santorini, l'héroïne d'Une femme à sa fenêtre de Granier-Deferre, puis revient en France pour Mado de Sautet. L'Allemagne lui décerne en 1977 le Prix de la meilleure actrice de l'année. Et le 21 juillet, Romy donne naissance à Sarah-Magdalena. Au début de l'hiver, elle rompt le contrat qu'elle avait avec Liliana Cavani pour une nouvelle version de Loulou : elle refuse une scène de vulgarité gratuite et malsaine. Incident vite oublié avec Sautet qui la dirige en 1978 dans Une histoire simple. Un rôle qui lui donne son second César le 3 février 1979.

Clair de Femme de Costa-Gavras est présenté avec succès au Festival de Venise, mais le 15 avril Romy apprend une nouvelle tragique : son ex-époux Harry Meyen s'est pendu. Très affectée, elle donne à La Mort en direct une dimension très particulière... En été 1980, invitée au festival deTaormina, elle reçoit au cours d'une cérémonie grandiose le "David di Donatello" pour l'ensemble de sa carrière. En 1980, elle incarne Emma Eckhert dans La Banquière de Francis Girod, Anna Brigatti dans Fantôme d'amour, et en 1981, l'épouse de Michel Serrault dans Garde à vue. Mais l'année se montrera difficile : Daniel et elle se séparent, elle subit une ablation du rein droit, et le 5 juillet, son fils David qui tentait d'escalader une grille s'empale sur une pointe d'acier et succombe à une perforation intestinale.

Anéantie, détruite, Romy s'accroche à La passante du Sans-Souci comme à une bouée de sauvetage. Elle part se réfugier aux Seychelles avec sa fille et son nouveau compagnon, Laurent Petin, mais les journalistes la traquent sans relâche. Elle déménage sans arrêt, et finit par se fixer dans une petit village des Yvelynes, en région parisienne. Costa Gavras, Fassbinder, Milos Forman et Laurent Heynemann la sollicitent, elle commence à respirer un peu. Mais le 28 mai 1982, en pleine nuit, Romy est victime d'un arrêt cardiaque dont on ne connaîtra jamais la cause. L'hypothèse du suicide a été démentie le jour-même par le procureur de la République qui signa le permis d'inhumer. Romy était une merveilleuse Etoile que la vie a vaincue.

Source : www.cinemapassion.com  

Tombe

Où se trouve la tombe de Romy Schneider ?

La position exacte de la tombe de Romy Schneider n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Romy Schneider ?

Cimetière de Boissy-sans-avoir
Rue de l'Église
78490 Boissy-sans-Avoir
Yvelines
France Drapeau francais

La tombe de Romy Schneider est au Cimetière de Boissy-sans-avoir, Rue de l'Église, 78490 Boissy-sans-Avoir, Yvelines, France Drapeau francais.

Citations

Les meilleures citations de Romy Schneider.

On ne peut espérer tout avoir. Le succès a un prix qu'il faut payer.
Je suis capable d'aimer la paix ou la violence, la sagesse ou la folie, le chaud ou le froid, ja mais la médiocrité.
Pourquoi tout cela me frappe-t-il ? David est tout ce que j'aime. J'ai enterré le père. J'ai enterré le fils. Je ne les ai jamais quit­tés ni l'un ni l'autre. Et moi non plus, ils ne m'ont jamais quittée.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Romy Schneider. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Romy Schneider, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Tous les films de Sissi avec Romy Schneider Répondu à 0%
2 Sissi87
Où est enterrée Romy Schneider ? Répondu à 0%
1 Gino2
La vie ne l'a pas gâtée ! Répondu à 0%
0 Gabliven

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Allemande Drapeau allemand
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Actrice
  • Autres activités : Artiste
  • Domaines : Art, Charme, Cinéma, Sexy

Noms

  • Nom usuel : Romy Schneider
  • Nom complet : --
  • Prénom : Romy
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Schneider
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Romy scheyder, ROMY SHNEIDER, SCHENEIDER, Romy Scheneider, Romy Scheineider, Romi Schneider, romy chneider, Romy SHNEIDERE, romy sheider, ROMY SCHNEDERE, rommy scheinder, rommy schneider, romy scheinder

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Date de mort : Samedi 29 mai 1982
  • Lieu de mort : --
  • Âge de mort : 43 ans
  • Cause de mort : Overdose médicamenteuse (Overdose)

Obsèques

Que recherchez-vous sur Romy Schneider ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Romy Schneider, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4.86 sur 5
  ?
22 notes
5 étoiles
19
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
4,86

Au Paradis !

Romy Schneider est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Romy Schneider au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4.86 sur 5 avec 22 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Une belle femme aussi bien de extérieure que de l’intérieur.
Une belle femme aussi bien de l’exterieur Que de l’interieur
Commentez - il y a 1 an
 Belle actrice
Belle actrice, pleine de talent!
Commentez - il y a 1 an
 J'étais un peu amoureux d'elle durant mon enfance.
Romy m' a toujours fait rêver j' étais un peu amoureux d' elle durant mon enfance.
Commentez - il y a 1 an
22 notes ►

Commentaires

Vous avez des questions sur Romy Schneider ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Pierrot4 elle etait trop jeune pour mourir***pierrot22***
Répondre - il y a 1 an
Spectre-du-vexin1968 tombe Romy Schneider
Répondre - il y a 1 an
Jesuismort (admin) Merci pour votre photo de sa tombe.
Répondre - il y a 1 an
Spectre-du-vexin1968 souvenir
Répondre - il y a 1 an
Clo63 Magda Schneider ne se contentait pas d'incarner la mère de Romy Schneider dans la trilogie des Sissi, elle l'était également dans la vie. Une maman possessive, calculatrice mais aussi symbole d'un passé sulfureux qui lui collait à la peau.

Comédienne allemande renommée dans les années 30, Magda Schneider avait vu son étoile décliner après la Seconde guerre mondiale. Il faut dire que son amitié avec Martin Bormann, un des dignitaires du parti nazi et plus proche conseiller d'Adolf Hitler, lui avait permis de faire la connaissance du Führer qui avait eu le coup de foudre pour la jeune actrice. Des images d'archive montrent d'ailleurs la jeune Romy, âgée d'à peine 3 ou 4 ans, jouer sur la terrasse du nid d'aigle du dictateur à Berchtesgaden, sous le regard plein de tendresse d'Adolf et de Magda sur les rapports desquels le doute subsistera longtemps. Dans une interview accordée à un journal allemand dans les années 70, Romy Schneider affirmera être persuadée que sa mère avait été la maitresse du sinistre chancelier et lui en avait toujours voulu pour cela.

Tu seras une star, ma fille

Après-guerre, sa carrière subissant le contrecoup de ses relations suspectes avec Hitler, Magda sait qu'elle remontera difficilement en haut de l'affiche. Elle décide donc de calmer ses frustrations en prolongeant son aura par procuration et entreprend de faire de sa fille Romy une star de cinéma. En 1953, alors que l'adolescente n'a que 15 ans, elle la présente au producteur du film Lilas blancs qui est en préparation. Romy décroche le rôle et c'est ainsi que démarre sa carrière. Sous la houlette de Magda qui la surveille et décide à sa place ce qu'elle doit faire, dire ou signer, Romy Schneider devient la petite fiancée du cinéma allemand, incarnant la fille idéale d'un pays en quête de renouveau. La pression et l'obsession du contrôle exercées par sa mère gomme la frontière entre vie professionnelle et vie privée. Par six fois en quatre ans, Magda jouera aux côtés de sa fille, incarnant tour à tour sa mère, sa préceptrice ou sa tante.
Des amants sous haute surveillance

Quand les lumières s'éteignent, c'est sur la vie privée de sa fille que Magda Scheider prend le pouvoir. Célèbre et en âge de vivre ses premières amours, Romy est évidemment très courtisée. Sa mère valide ou non ses relations. Si les sentiments sont trop forts, l'emprise de Magda diminue et c'est le conflit. Si le chevalier servant n'incarne pas un certain niveau de respectabilité, c'est le conflit. Ainsi verra-t-elle d'un bon œil la toute première relation de Romy avec Toni Sailer, champion du monde de ski autrichien. L'homme a une image de vainqueur et la love story ne dure pas. Mais lorsque Romy entame une histoire sérieuse avec le comédien Horst Buchholz, les rapports entre les deux femmes connaissent une nouvelle tension car Magda a tôt fait de pester contre ce monopole affectif. Et quand, en 1958, Romy tombe raide dingue d'Alain Delon, acteur alors inconnu, sur le tournage de Christine, la tyrannique maman fait tout pour torpiller leur folle passion. En vain. Après cinq années de romance surmédiatisée, c'est Delon lui-même qui quittera Romy.
Répondre - il y a 1 an
Clo63 dans le film "la piscine" avec Alain Delon
Répondre - il y a 1 an
Anonyme 62006 J adorait la série Sissi trop belle
Répondre - il y a 1 an
Micki
Répondre - il y a 1 an
Micki
Répondre - il y a 1 an
Donias http://www.ina.fr/video/CAA8200759201

Obsèques Romy SCHNEIDER
Répondre - il y a 1 an
Anonyme 60051 Romy Schneider n'a jamais accepté la séparation avec Delon!.. Delon c'est servi d'elle au tout début de leur relation , Alain a profité de la notoriété de Romy pour accentuer et intensifier la sienne qui débutait !.... Alain Delon refusait le mariage avec Romy Schneider , et refusait d'avoir des enfants ...il la quitta pour se marier avec Nathalie "Delon" et eu un enfant Anthony !...ce fut bien sûr un comble d'amertume pour Romy!.... ( Delon !!!... le goujat dans toute sa splendeur!!!..).......Romy Schneider détestait sa mère ( Magda Schneider) pour avoir collaborée avec le nazisme et fréquenté intimement A Hitler d'ou le pied de nez à sa mère quand elle a choisi comme mari Harry Meyen un comédien juif allemand , et bien plus tard d'avoir donné à ses enfants des prénoms hébraiques (David et Sarah)... Sexuellent Romy Schneider était plutôt nymphomane ..elle sautait sur tout ce qui bouge !...homme et femmes même J. Brel (entre autres) y est passé!...Romy Schneider était acoolique elle ne tournait jamais sans avoir vidé quelques bouteilles de vin et absorbé quelques amphétamines ce qui la rendait colérique , irritable et capricieuse avec les autres comédiens ...Romy Schneider détestait les films de Sissi l'impératrice .. ce personnage était à l'opposé de sa personnalité .elle les avait en horreur!, elle refusa même de tourner le dernier...En revanche Romy Schneider était une excellente comédienne dramaturge ; elle était vraie , touchante et attachante....Après la mort accidentelle de son fils David à l'âge de 14 ans... ce fut là pour elle la descente en enfer...médicaments drogues et alcools ont eu raison de sa vie.
Répondre - il y a 1 an
Anonyme 60051 Photo
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Romy Schneider et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres actrice allemande

Portrait de Sonja Sutter
 

Drapeau Allemagne 1931 - 2017
Allemande, 86 ans

Actrice allemande, l'une des rares actrices qui était autorisée à apparaître dans des productions à la fois en Allemagne de l'Est et en Allemagne de l'Ouest, connue pour son rôle de Fraulein Rottenmeier dans la série télévisée allemande « Heidi » (1978, 1 saison, 26 épisodes) et plusieurs rôles dans la série télévisée « Inspecteur Derrick » (1974-1998, 25 saisons, 281 épisodes).
Portrait de Karin Dor
 
Notez-la !

Drapeau Allemagne 1938 - 2017
Allemande, 79 ans

Actrice allemande, connue pour son rôle de la perfide et sublime rousse Helga Brandt, n°11 du Spectre, dangereuse James Bond girl qui voulait assassiner 007 dans « You Only Live Twice » (« On ne vit que deux fois ») en 1967.
Portrait de Christine Kaufmann
 

Drapeau Allemagne 1945 - 2017
Allemande, 72 ans

Actrice allemande ayant obtenu un Golden Globe (1961) pour son rôle dans « Ville sans pitié » où elle jouait aux côtés de Kirk Douglas. Elle était l'ex-femme de l'acteur Tony Curtis.
Portrait de Magda Schneider
 

Drapeau Allemagne 1909 - 1996
Allemande, 87 ans

Actrice, Artiste, Chanteuse, Musicienne, Parente de célébrité (Art, Cinéma, Musique).
Portrait de Christa Paffgen
 

Drapeau Allemagne 1938 - 1988
Allemande, 49 ans

Actrice, Artiste, Chanteuse, Mannequin, Musicienne (Art, Cinéma, Mode, Musique).
Portrait de Ruth Leuwerik
 
Notez-la !

Drapeau Allemagne 1924 - 2016
Allemande, 91 ans

Actrice, Artiste (Art, Cinéma).

Autres points communs avec Romy Schneider