Al Jarreau

7387ème
Al Jarreau
1940 - 2017
Score : 0

Chanteur de jazz américain, 7 Grammy Awards, le seul chanteur à avoir jamais remporté ces distinctions dans 3 catégories différentes (jazz, pop et R&B) qui plus est au cours de 4 décennies différentes (des années 1970, 1980, 1990 et 2000).

Nationalité américaine Américain, né le 12 mars 1940 et mort le 12 février 2017

76 ans Mort à l'âge de 76 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Al Jarreau ?


Contribuez !

Biographie

Alwyn Lopez Jarreau, connu sous le nom de scène de Al Jarreau, est un chanteur jazz et soul américain né le 12 mars 1940 à Milwaukee dans le Wisconsin et mort le 12 février 2017 à Los Angeles. Au cours de sa carrière, il a gagné sept Grammy Awards et est le seul chanteur à avoir jamais remporté ces distinctions dans trois catégories différentes (jazz, pop et R&B), qui plus est au cours de quatre décennies différentes (des années 1970 aux années 2000).

Fils d'un pasteur et d'une pianiste, Al Jarreau commence à chanter dès l'âge de quatre ans à l'église, mais n'émerge que très tardivement sur la scène américaine après des études de psychologie.

Au tournant des années 1970, il quitte Milwaukee pour Los Angeles, où il entame quelques tours de chants dans plusieurs bars branchés notamment le Bla bla Cafe. Remarqué par des agents, il signe un contrat chez Reprise Records et sort en 1975 un superbe album produit par le génial Al Schmitt, producteur et arrangeur bien connu des studios californiens, avec l'aide également de Dave Grusin pour l'arrangement des cordes, des cuivres et des voix, We Got By bénéficie d'une très bonne critique, le titre éponyme et You Don't See Me constituent des moments très forts de cet album. En 1976 suit l'album Glow co-produit par le tandem Al Schmitt et Tommy LiPuma (Michael Franks), des musiciens comme le guitariste Larry Carlton, Joe Sample et Wilton Felder tous trois membres du groupe The Crusaders ou encore le célèbre percussionniste Ralph MacDonald sont présents, on peut y apprécier les interprétations très personnelles de Your Song (Elton John) et de Agua De Beber de Vinícius de Moraes et Antonio Carlos Jobim. En 1977 paraîtra un excellent album live Look To The Rainbow. En 1978, All Fly Home marquera sa dernière collaboration avec Al Schmitt comme producteur, avec toujours des musiciens de premier ordre tels que Larry Williams du groupe Seawind, le guitariste Lee Ritenour ou encore le percussionniste Paulinho Da Costa.

En 1980 l'album This Time est produit par Jay Graydon (Airplay), guitariste très connu des studios de Los Angeles. Succès immédiat, l'album salué par la critique conquiert un large public et des titres comme Gimme What You Got ou Never Givin' Up font d'excellents singles. 1981 constituera le sommet commercial de la carrière de Jarreau avec l'album Breakin' Away, toujours produit par Graydon, l'album sonne très californien, tendance musicale très à la mode à l'époque. Les titres tels que Breakin' Away, We're In This Love Together et Roof Garden obtiennent un très grand succès. Breakin' Away se hissera à la première place du Billboard dans deux catégories : Black Albums et Jazz Albums et il atteindra la neuvième place dans la catégorie Pop Albums. Des musiciens célèbres sont sur ce disque on peut y remarquer Bill Champlin (Chicago), Steve Lukather et Jeff Porcaro (Toto), Richard Page et Steve George (Pages, Mr. Mister), le grand David Foster, Michael Omartian (Christopher Cross), la section de cuivres de Seawind (Jerry Hey, Larry Williams), ou encore le saxophoniste de jazz Tom Scott. Breakin' Away sera nommé aux Grammy Awards dans la catégorie Meilleur Album de l'année.

En 1982 Al Jarreau participe à la BO du film Night Shift, un des premiers films du réalisateur Ron Howard (le Richie de la série Happy Days) en interprétant le titre Girls Know How écrit par Burt Bacharach, Carole Bayer Sager et David Foster et toujours produit par Jay Graydon mais cette fois en compagnie de David Foster. Burt Bacharach et Carole Bayer Sager écrivent la majorité des musiques de ce film. En cette même année 1981 il se produit également au célèbre festival de Montreux en Suisse sur les bords du Lac Léman. Trois titres en duo avec Randy Crawford seront immortalisés sur l'album Casino Lights: Recorded Live at Montreux, Switzerland, il s'agit de Who's Right Who's Wrong (Kenny Loggins/Richard Page), Sure Enough (Tom Snow/Cynthia Weil) et Your Precious Love (Nickolas Ashford/Valerie Simpson).

1983 voit la sortie de l'album Jarreau, Jay Graydon est encore aux manettes et on prend pratiquement les mêmes musiciens que sur Breakin' Away ; le résultat, sans égaler son prédécesseur, est encore excellent avec des très bons singles comme Mornin', Boogie Down et Trouble In Paradise. Parmi les quelques musiciens ne figurant pas sur Breakin' Away on remarque la présence du grand Steve Gadd à la batterie et de Steve Porcaro (Toto) frère du célèbre batteur Jeff Porcaro ce dernier étant encore de la fête.

Les années 83/84 marquent un profond changement dans le music-business aussi bien dans la politique des maisons de disques que dans les productions proposées. L'année 84 verra l'avènement du tout synthétique et Al Jarreau n'échappera pas à la mode. L'album High Crime pourtant toujours produit par Jay Graydon est un ton en dessous par rapport à ses productions précédentes. Il reste quelques titres sympa comme la ballade After All (David Foster/Jay Graydon/Al Jarreau) ou encore Murphy's Law (Paul Bliss/Steve Kipner) ou le titre Love Speaks Louder Than Words (Bill Champlin/Richard Feldman/Glenn Friedman). L'album marchera beaucoup moins bien que ses prédécesseurs.

1984 verra ses retrouvailles avec le producteur Tommy LiPuma pour l'album Live In London enregistré au stade de Wembley. Un album live sympa mais qui aurait peut-être mérité de paraître sous la forme d'un double album. En effet seulement 8 morceaux figurent au menu de la version audio. Une cassette vidéo du concert avait été éditée à l'époque, qui elle, contenait plus de titres. Lors de ce concert Al Jarreau est entouré d'une dream team avec Robbie Buchanan aux claviers, Nathan East à la basse, Ricky Lawson à la batterie, Charles "Icarus" Johnson à la guitare, Richard Page et Steve George dans les choeurs, Larry Williams aux synthétiseurs et Jerry Hey et Michael Paulo respectivement trompette et saxophone.

En 1985 Al Jarreau se fend d'une participation avec le groupe anglais de jazz/funk/pop Shakatak pour un single "Day By Day", celui-ci fera le bonheur des discothèques surtout de ce côté de l'Atlantique. L'année 1985 sera également celle de USA for Africa, pour la chanson We Are The World, projet initié par Michael Jackson, Lionel Richie et Quincy Jones, qui réussiront à rassembler une très grande partie des stars américaines de la chanson du moment dont bien sûr Al Jarreau.

En 1986 Al Jarreau prend la direction de New York pour enregistrer son nouvel album, en effet, il décide de faire confiance à un producteur qui par le passé a eu des succès énormes avec son groupe Chic, mais aussi en tant que producteur avec Sister Sledge et leur tube planétaire We Are Family, Upside Down avec Diana Ross, Like A Virgin avec Madonna ou encore Let's Dance avec David Bowie, il s'agit bien sûr de Nile Rodgers dont la cote était très haute à l'époque. L'album qui en résulte est L Is For Lover qui est un excellent disque, auquel il manquera "le tube" pour le faire réellement décoller. Un gros son et de très bonnes chansons sont au programme comme Tell Me What I Gotta Do, Golden Girl et la très belle ballade Give A Little More Lovin', pour n'en citer que trois. Parmi les musiciens on peut remarquer le regretté Hiram Bullock, le batteur Steve Ferrone (Average White Band) et le français Philippe Saisse (Claude Nougaro, Chaka Khan, etc.).

1988 marquera le retour de Al Jarreau avec un nouvel album Heart's Horizon et une nouvelle et dernière collaboration avec Jay Graydon le producteur de ses plus grands succès. Outre Graydon, d'autres producteurs sont présents sur ce disque comme c'était souvent de mise dans ces années là. En effet, George Duke, Dennis Matkosky et le Français Philippe Saisse se relaient aux manettes. L'album ne convainc pas entièrement malgré la présence de titres très forts comme All Or Nothing At All, I Must Have Been A Fool, le superbe One Way, et la belle ballade écrite par Randy Goodrum, Jay Graydon et Jarreau Heart's Horizon qui donnera son titre à l'album. La crème des studios de L.A. est bien sûr aux instruments, Stanley Clarke, Bill Champlin (Chicago), Bobby McFerrin, Paul Jackson, Jr., Bobby Kimball (Toto), Jerry Hey, Russell Ferrante (Yellowjackets), pour n'en citer que quelques-uns.

Il se passera 4 ans avant que Jarreau ne se décide à sortir un album. C'est la première fois que l'artiste mettra autant de temps entre deux disques. 1992 voit la sortie de Heaven And Earth produit par le fameux Narada Michael Walden. Ce ne sera pas un album majeur dans la carrière de Jarreau, malgré quelques titres intéressants.

En 1994 sur l'album Tenderness, Al Jarreau change radicalement ses choix de production en sortant un disque enregistré live en studio, l'album ne comporte que des reprises et Jarreau revient à ses fondamentaux à savoir une façon de chanter très jazz, il reprend deux de ses chansons qui étaient sur We Got By, le titre éponyme et You Don't See Me, il livre à nouveau une interprétation de She's Leaving Home des Beatles, il fait de très belles reprises de Mas Que Nada de Jorge Ben, Try A Little Tenderness popularisée par Otis Redding ou encore Go Away Little Girl de la paire Gerry Goffin/Carole King. L'album est très réussi et les pointures présentes se nomment Paulinho Da Costa, Steve Gadd, Joe Sample, Marcus Miller qui produit cet album, Eric Gale ou encore David Sanborn.

Le reste des années 90 ne verra la sortie que d'une compilation Best Of Al Jarreau avec malgré tout la présence de deux titres inédits fort intéressants Compared To What et Goodhands Tonight.

Al Jarreau commence la décennie 2000 avec la sortie d'un nouveau disque sur le fameux label GRP. Tomorrow Today est un opus de très bonne facture, sous la houlette du producteur à la mode dans le milieu du smooth jazz, Paul Brown. L'album recèle d'excellents moments et pas beaucoup de titres faibles; on peut mettre en avant le très latino Tomorrow Today, Just To Be Loved (Bill Champlin/Greg Mathieson) ou encore le magnifique Flame qui rappelle les grandes heures de Jarreau. A noter aussi la présence de la belle Vanessa Williams pour un duo sur God's Gift To The World.

En 2002 on prend presque les mêmes et on recommence avec l'album All I Got (GRP), toujours Paul Brown mais cette fois-ci avec la participation de Rex Rideout comme producteur, c'est un album de bonne facture avec un duo à moitié réussi avec Joe Cocker Lost And Found; les temps forts de ce disque étant Jacaranda Bougainvillea et le morceaux acapella Route 66. Parmi les participants on note Siedah Garrett, Jeff Lorber, Freddie Ravel, Kirk Whalum et Tony Maiden pour n'en citer que quelques-uns.

Avec Accentuate The Positive (2004) sur le prestigieux label Verve, Al Jarreau fait un retour au jazz avec l'aide de Tommy LiPuma producteur de Diana Krall, Michael Franks et George Benson entre autres. Jarreau interprète de manière magistrale des classiques du "Great American Songbook" mais aussi des compositions originales. Une production très minimaliste permet à la voix de Jarreau de montrer que malgré le poids des années il est toujours là. Peter Erskine à la batterie, Luis Conte aux percussions, Larry Goldings à l'orgue Hammond et Christian McBride à la basse donnent le La. On en redemande.

En 2006 Al Jarreau et George Benson font pour la première fois équipe ensemble pour un album en commun Givin' It Up. On peut dire d'emblée que cet album est une réussite indéniable, et on remarque le pléiade de stars invités sur ce CD, jugez-en : Paul McCartney, Herbie Hancock, Jill Scott, Chris Botti, Stanley Clarke, Marcus Miller pour ne citer que ceux-là, le tout entouré de musiciens first class... Al Jarreau pose des paroles sur le Breezin' de Bobby Womack popularisé par Benson en 1976, il pose également des paroles sur Tutu de Miles Davis, la reprise du classique de Seals And Crofts Summer Breeze est à découvrir... Un album à ne pas rater.

Al Jarreau s'apprête à sortir le premier album de Noël de sa carrière au mois d'octobre 2008.

A l'été 2010, il entame une tournée européenne, avec notamment des concerts à Nice (Nice Jazz Festival) et à Marseille (Festival Jazz des cinq continents). Il est hospitalisé d'urgence le 22 juillet pour des problèmes respiratoires, juste avant un concert à Barcelonnette.

À l'automne 2010, on peut entendre Al Jarreau sur le nouvel album du guitariste producteur de Smooth Jazz, Paul Brown, Love You Found Me. Il est aussi présent sur deux titres du dernier album de Deodato, Crossing. En 2011, il joue à « Jazz à Vienne » puis, le 22 juillet 2011 (un an exactement après son malaise), il revient au Festival des « Enfants du Jazz » de Barcelonnette, souhaitant honorer son engagement et rencontrer son public. Un nouvel album est en préparation pour l'année 2012 sous la houlette du producteur et musicien George Duke, ainsi que de son directeur musical Larry Williams. La mort en 2013 de George Duke change le programme d'Al Jarreau qui sortira finalement en 2014 son dernier disque consacré à son ami décédé : My Old Friend: Celebrating George Duke.

Le 8 février 2017, il annonce sa retraite après avoir interrompu sa tournée pour cause d'« épuisement ».

Al Jarreau est mort le dimanche 12 février 2017 à l'âge de 76 ans.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Al Jarreau en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Al Jarreau.

Vous savez où se trouve la tombe d'Al Jarreau ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Al Jarreau pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Al Jarreau, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Al Jarreau.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Américaine Drapeau américain
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Al Jarreau
  • Nom complet : --
  • Prénoms : --
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Al Jarreau
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Alwyn Lopez Jarreau, aljaro, al jareau, al jaro, al jarro, aljarro, aljareau, aljarreau

Naissance

  • Date de naissance : 12 mars 1940
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 76 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Al Jarreau ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Al Jarreau, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
2 notes
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Al Jarreau est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Al Jarreau au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 2 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Excellent chanteur, très sensible et toujours de bonne humeur.
excellent chanteur, très sensible et toujours de bonne humeur
Commentez - il y a 3 mois
 Très bon chanteur avec une voix reconnaissable
Très bon chanteur avec une voix reconnaissable
Commentez - il y a 5 mois

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Al Jarreau afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

7387ème
0 point
cumulés en 30 jours
Portrait de Al Jarreau
7387ème

Drapeau États-unis d'amérique 1940 - 2017
Américain, 76 ans

Chanteur de jazz américain, 7 Grammy Awards, le seul chanteur à avoir jamais remporté ces distinctions dans 3 catégories différentes (jazz, pop et R&B) qui plus est au cours de 4 décennies différentes (des années 1970, 1980, 1990 et 2000).
+8
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Al Jarreau dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 5 / 5 (et donc supérieure à 2), ilestautoriséà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Al Jarreau, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

Il n'y a pas encore de fan de Al Jarreau.
Soyez le 1er fan en votant pour Al Jarreau.

Commentaires

Vous avez des questions sur Al Jarreau ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Al Jarreau et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres chanteur américain

Portrait de Michael Jackson
26ème

Drapeau États-unis d'amérique 1958 - 2009
Américain, 50 ans

Chanteur et danseur américain, surnommé “The King of Pop” (Le Roi de la Pop), il est l'« artiste le plus couronné de succès de tous les temps » (Livre Guinness des records) et la figure majeure de la musique pop des années 1980. Sept de ses albums solo parus de son vivant figurent parmi les albums les plus vendus au monde : Off the Wall (1979), Thriller (1982), Bad (1987), Dangerous (1991), HIStory (1995), Blood on the Dance Floor (1997) et Invincible (2001). Il conçoit des clips musicaux comparables à des courts-métrages de cinéma, comme Beat It, Billie Jean, Thriller, Bad ou Smooth Criminal. Il popularise de nombreux pas de danse, dont le Moonwalk, qui devient sa signature. Ayant fusionné les genres de musique : soul, funk et rock, son style vocal et musical continue d'influencer nombre d'artistes de hip-hop, pop et R'n'B contemporain. Michael Jackson a battu plusieurs records de l'industrie du disque : pour l'ensemble de sa carrière, les ventes de ses singles et albums s'élèvent à près d'un milliard d'exemplaires, ce qui le classe parmi les 3 plus gros vendeurs de disques de tous les temps, avec les Beatles et Elvis Presley. Son album Thriller est l'album le plus vendu de l'histoire. Michael Jackson a remporté plus de prix que n'importe quel autre chanteur.
Portrait de Elvis Presley
51ème

Drapeau États-unis d'amérique 1935 - 1977
Américain, 42 ans

Chanteur américain surnommé « The King » (le Roi) connu pour être une des icônes culturelles majeures du XXe siècle et l'un des musiciens les plus célèbres et les plus influents du XXe siècle. Il a contribué à populariser le genre naissant du rockabilly (mélange énergique de musique country et de rhythm and blues) et s'est illustré dans de nombreux genres (country, blues, pop, rock, gospel). Son talent de chanteur et sa gestuelle jugée provocatrice et indécente par « l'Amérique puritaine », font de lui une figure de proue du rock 'n' roll, mais aussi un sujet de controverses. Il reste l'un des plus gros vendeurs de disques de tous les temps.
Portrait de Chester Bennington
70ème

Drapeau États-unis d'amérique 1976 - 2017
Américain, 41 ans

Chanteur américain connu pour avoir été le chanteur principal du groupe Linkin Park.
Portrait de Kurt Cobain
80ème

Drapeau États-unis d'amérique 1967 - 1994
Américain, 27 ans

Chanteur et guitariste du groupe Nirvana (formé en 1987), devient un pilier de la scène grunge et marque le début d'un changement radical de la musique populaire des années 1990 (passant du glam metal et de la pop vers le punk rock et le grunge).
Portrait de Johnny Cash
215ème

Drapeau États-unis d'amérique 1932 - 2003
Américain, 71 ans

Chanteur, guitariste et auteur-compositeur de musique country américain, rock 'n' roll, rockabilly, blues, folk et gospel. 21ème meilleur chanteur de tous les temps selon le magazine Rolling Stone. 90 millions d'albums vendus en 50 ans de carrière parmi ses 55 albums studio et ses 6 albums live. Connu pour sa voix de baryton, son comportement et ses vêtements sombres lui ont valu le surnom de Man In Black (« l’Homme en noir »).
Portrait de Frank Sinatra
668ème

Drapeau États-unis d'amérique 1915 - 1998
Américain, 82 ans

Chanteur et acteur américain, l'une des figures majeures de la musique américaine, crooner à la réputation mondiale, surnommé « The Voice » (« La Voix »), il est l'un des artistes ayant vendu le plus de disques de l'histoire avec plus de 150 millions d'albums vendus. Ses 3 plus grands succès, « Strangers in the Night » (1966), « My Way » (1969), « New York, New York » (1973). Surnommé également « le gangster d'Hoboken », en raison de ses liens avec la mafia, il fut le meneur du fameux Rat Pack dans les années 1950 et 1960 (aux côtés de Dean Martin et Sammy Davis Jr.). Il fréquente de nombreuses célébrités et hommes d'État, dont John F. Kennedy. Il remporte l'Oscar du meilleur second rôle (1953) pour son interprétation dans « Tant qu'il y aura des hommes ». Marié à quatre reprises, notamment avec les actrices Ava Gardner et Mia Farrow, il eut trois enfants, dont la chanteuse Nancy Sinatra. Dans les années 1990, une enquête a montré que Sinatra avait eu des liens avec des pontes de la mafia italo-américaine tels que Carlo Gambino, Sam Giancana ou Lucky Luciano. Il est l'un des chanteurs les plus influents du XXe siècle et sa popularité est comparable à celle d'Elvis Presley, des Beatles et de Michael Jackson. Le critique musical américain Robert Christgau le qualifie même de « plus grand chanteur du XXe siècle ».

Autres points communs avec Al Jarreau