Yves Mourousi

 
Yves Mourousi
1942 - 1998
 

Journaliste français de télévision, connu pour avoir présenté le journal de 13 heures de TF1 pendant 13 ans de 1975 à 1988, célèbre pour son « Bonjour ! » ou ses clins d'oeil à l'actualité à l'entame de ses journaux télévisés, il apporta un changement de style et des innovations dans la présentation des informations télévisées en France.

Nationalité française Francais, né le 20 juillet 1942 et mort le 7 avril 1998

55 ans Mort à l'âge de 55 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Yves Mourousi ?


Contribuez !

Biographie

Yves Stanislas Jean Benoît Marie Mourousi, né le 20 juillet 1942 à Suresnes, Hauts-de-Seine et décédé le 7 avril 1998 à Paris, était un journaliste français de télévision et de radio. Il a été le présentateur d'IT1 13 Heures, puis de TF1 Actualités 13 Heures et du journal de 13 heures de TF1 pendant 13 ans de 1975 à 1988. Célèbre pour son « Bonjour ! » ou ses clins d'oeil à l'actualité à l'entame de ses journaux télévisés, il apporta un changement de style et des innovations dans la présentation des informations télévisées en France.

Études secondaires au lycée Lakanal de Sceaux.

Études à la faculté de droit de Paris et à l'École nationale de langues orientales vivantes.

En 1966 : devient journaliste à l'ORTF, rédacteur puis rédacteur en chef d'Inter actualités magazine (tranche d'information de la mi-journée) à France Inter.

En mai 1968 : réalise sa première interview télévisée en interrogeant le ministre de l'Éducation nationale, Alain Peyrefitte.

De 1975 à 1988 : présentateur et rédacteur en chef du journal de 13 heures à TF1 avec à ses côtés successivement Claude Pierrard, Michel Denisot, Jean-Pierre Pernaut et à partir de 1981 Marie-Laure Augry.

Il apporte un changement radical aux journaux télévisés, en étant le premier à faire sortir le journal de son studio, avec un minimum d'un direct en extérieur par semaine. Il est également le premier à faire un direct depuis la place Rouge à Moscou (du temps de l'URSS), la Pologne en 1977, la place Tian'anmen à Pékin en 1979. C'est ainsi que des quatre coins du monde il lance son célèbre « Bonjour » (peu conforme aux usages de l'époque). Il présente certains de ces journaux dans des lieux insolites, comme un bloc opératoire, d'où les télespectateurs peuvent suivre en direct l'opération d'un malade à coeur ouvert, ou bien d'une centrale nucléaire, d'un sous-marin en plongée, d'un porte-avions de la marine française, à bord du Concorde. À cette époque le journal télévisé de TF1 durait une heure, avec une première partie consacrée à l'actualité et une deuxième partie plus tournée vers la culture.

On se souvient aussi de ses clins d'oeil à l'actualité, arborant tantôt le casque de chantier Bouygues le jour de la privatisation de la chaîne, une façon de dire « je suis et je reste indépendant », tantôt l'imperméable et les lunettes noires du Président polonais, le général Jaruzelski, venu en visite en France au grand dam du Premier ministre de l'époque, Laurent Fabius.

1975 : convainc le Président Valéry Giscard d'Estaing d'autoriser le Tour de France à se conclure sur l'avenue des Champs-Élysées, tradition toujours respectée,

1976 : crée avec Jacques Plaine, président de la Fédération française des syndicats des libraires, la fête du livre aux Tuileries,

1978 : est nommé « Monsieur Moto », chargé de mission auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports. À cette occasion, il fut l'initiateur du projet de construction du circuit Carole.

Président d'honneur du « Monde Festif en France », principale association des forains de France, qui lui doivent leur installation chaque année dans les jardins des Tuileries,

Il organise et met en scène de nombreux spectacles, la comédie musicale Barnum, les Nuits de l'armée, etc.,

En 1984 et 1985 : conçoit et anime à trois reprises l'émission Ça nous intéresse, M. le Président avec François Mitterrand. Il fait sensation lorsque, assis sur le bureau présidentiel, il interroge le chef de l'État en lui demandant s'il est « un président chébran » avant, lors de l'émission suivante, de céder sa place à un jeune prodige de 15 ans, Cyrille de Vignemont, surdoué de l'informatique qui bombarde François Mitterrand de questions comme l'avait fait quelques années plus tôt Daniel Balavoine.

En 1985, il interprète une chanson sur le vietnam intitulée "19" (http://www.bide-et-musique.com/song/777.html)

En décembre 1988, sur TF1, il présente Au nom du peuple français, émission dans laquelle il réécrit le procès de Louis XVI et à la fin de laquelle les Français étaient appelés à voter : 55 % des suffrages exprimés se prononcèrent pour l'acquittement.

De 1987 à 1989 : directeur des opérations spéciales de TF1,

De 1989 à 1991 : conseiller d'Hervé Bourges, directeur général de RMC, et animateur de La Politique autrement (interview politique quotidien),

En 1990 : anime un interview dans l'émission Télé-Zèbre de Thierry Ardisson sur Antenne 2,

De 1991 à 1994 : directeur des programmes et des opérations extérieures de RMC.

En 1995 : l'INSEP (Institut national des sports et de l'éducation physique) lui confie la charge d'organiser le cinquantenaire de cette institution.

De 1996 à 1998 : responsable de la mission de la Mairie de Paris chargée d'organiser les festivités de l'an 2000, tâche qu'il ne pourra mener à son terme, décédant des suites d'une crise cardiaque le 7 avril 1998.

Épouse en 1985 Véronique d'Alançon (1961-1992) à Nîmes. Ils ont une fille, Sophie, en 1986. La forte médiatisation de leur mariage leur vaut d'être moqués par Coluche et Thierry Le Luron lors d'un mariage parodique le 25 septembre 1985.

Yves Mourousi est enterré au cimetière du Montparnasse, au côté de son épouse décédée brutalement près de six ans avant lui, en 1992.

Sa mère était la princesse Mourousi, émigrée de Russie de noblesse phanariote et qui fut proche des Allemands pendant la guerre. D'après Cyril Eder, elle aurait, pour gagner sa vie pendant l'Occupation, dénoncé des familles juives et d'immigrés russes. Elle aurait fait de la prison pour avoir escroqué les nazis et en serait sortie pour accoucher d'Yves Mourousi en juillet 1942.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Yves Mourousi en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Yves Mourousi.

Vous savez où se trouve la tombe d'Yves Mourousi ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Yves Mourousi pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Yves Mourousi, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Yves Mourousi et Marie Laure Augry Répondu à 0%
0 Yaya

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Yves Mourousi
  • Nom complet : --
  • Prénom : Yves
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Mourousi
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Yves Stanislas Jean Benoît Marie Mourousi, Yves Mourousy, yves morousi, yve mourousi

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 55 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Yves Mourousi ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Yves Mourousi, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
3 notes
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Yves Mourousi est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Yves Mourousi au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 3 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Bon journaliste et bon vivant.
bon journaliste et bon vivant
Commentez - il y a 1 an
 Un commentateur atypique et pertinent.
un commentateur atypique et pertinent.
Commentez - il y a 1 an
 On ne voit plus de journaliste avec les mêmes qualités que lui.
on ne voit plus de journaliste avec les mêmes qualités que lui, il fut unique et le restera
Commentez - il y a 1 an

Commentaires

Vous avez des questions sur Yves Mourousi ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Spectre-du-vexin1968 tombe yves mourousi
Répondre - il y a 1 an
Jesuismort (admin) Merci pour la photo de sa tombe.
Répondre - il y a 1 an
Spectre-du-vexin1968 souvenir yves mourousi.
Répondre - il y a 1 an
Donias Yves Mourousi, un habitué de la vie nocturne parisienne avec ses excès (drogue, alcool et sexe)1, a une réputation de célibataire endurci. Il mène, jusqu'en 1985, une vie essentiellement homosexuelle, à l'insu du grand public mais sans que lui-même en fasse grand secret dans son milieu professionnel. Philippe Bouvard évoque « ses goûts » pour les hommes, dans son livre journal de bord Du vinaigre sur les Huiles en 1976, dans une chronique sur sa fausse idylle avec Mireille Mathieu, mise en scène pour la presse. En 1984, Yves Mourousi avait fait allusion à son homosexualité dans un entretien accordé au journal gay Magazine mais, du fait de la faible circulation de ce périodique, l'entretien était passé inaperçu.

Il épouse, le 28 septembre 1985, Véronique Audemard d'Alançon (1961-1992) à l'église Saint-Paul de Nîmes, à deux pas des arènes. Ce mariage est l'événement mondain de l'année 1985. Des milliers de personnes, dont de nombreux journalistes, sont présents à Nîmes car, très médiatique, le marié a fait venir le Tout-Paris : acteurs, réalisateurs, artistes, journalistes. Selon divers témoignages, l'union d'Yves Mourousi avec Véronique Audemard d'Alançon est, contrairement aux rumeurs qui la veulent « bidon », un véritable mariage d'amour: le journaliste aurait mal vécu de voir ses noces tournées en dérision par Coluche et Thierry Le Luron lors d'un mariage parodique, quelques jours avant la véritable cérémonie.

De cette union avec Véronique naît une fille, Sophie, le 20 juillet 1986.

Véronique Mourousi meurt en juillet 1992, d'une méningite foudroyante.

Yves Mourousi décède le 7 avril 1998 des suites d'un malaise cardiaque.

Il est enterré au cimetière du Montparnasse aux côtés de son épouse.
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Yves Mourousi et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres animateur de télévision francais

Portrait de Bernard Golay
 

Drapeau France 1944 - 2019
Francais, 75 ans

Présentateur français de télévision, connu pour avoir présenté « La Une est à vous » (1973-1975) et « Samedi est à vous » (1975-1976) sur TF1.
Portrait de Patrick Roy
 

Drapeau France 1952 - 1993
Francais, 40 ans

Animateur français de télévision connu pour avoir animé 2 jeux sur TF1 : « Le Juste Prix » (de 1988 à 1992) et « Une Famille en or » (de 1990 à 1992).
Portrait de Henry Chapier
 

Drapeau France 1933 - 2019
Francais, 85 ans

Journaliste et animateur d'émission de télévision français, personnalités de la politique, des arts et du show-business, il est notamment connu pour avoir présenté l'émission d'interview de personnalités Le Divan sur FR3/France 3 de 1987 à 1994 ou près de 300 invités se sont succédé sur son divan dont Simone Veil, Jeanne Moreau, Francis Ford Coppola ou encore Jean-Marie Le Pen.
Portrait de Jacques Martin
 

Drapeau France 1933 - 2007
Francais, 74 ans

Animateur de télévision français très populaire en France dans les années 1970 et 1998, il fut également chanteur, acteur et producteur d'émissions de divertissement comme « Le Petit Rapporteur » (1975-1976), « L'École des fans » (1977-1998), « Dimanche Martin » (1980-1998) ou « Incroyable mais vrai » (1980-1983).
Portrait de Philippe Vecchi
 

Drapeau France 1964 - 2017
Francais, 53 ans

Journaliste français, animateur de radio et de télévision et producteur de télévision, connu pour avoir été animateur sur Canal+ en animant l'émission culte «Nulle part ailleurs» pendant 3 ans. Il avait notamment co-animé et co-produit de 1997 à 2000 la première partie de la quotidienne «Nulle part ailleurs» avec Alexandre Devoise. Il présentera d'ailleurs la der de cette émission culte avec Isabelle Giordano en 2001. Spécialisé dans le cinéma, il a également travaillé pour Libération, Les Inrocks, Le Nouvel Obs, France Inter, Radio Nova ou encore Europe 1.
Portrait de Philippe Gildas
 

Drapeau France 1935 - 2018
Francais, 82 ans

Présentateur français connu pour avoir été l’animateur vedette de l'émission « Nulle part ailleurs » sur Canal+ de 1987 à 1997.

Autres points communs avec Yves Mourousi