Bernard Debré

 
Bernard Debré
1944 - 2020
 

Politicien français, fils du Premier ministre Michel Debré, engagé à droite, il fut député d’Indre-et-Loire puis de Paris entre 1986 et 2017, maire d'Amboise de 1992 à 2001 et ministre de la Coopération en 1994-1995.

75 ans Mort victime d'un cancer (maladie) à l'âge de 75 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Bernard Debré ?


Contribuez !

Anniversaire !

Bernard Debré aurait fêté ses 76 ans le mercredi 30 septembre 2020. Plus que 10 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Bernard Debré (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Bernard Debré, né le 30 septembre 1944 à Toulouse et mort le 13 septembre 2020, est un urologue et homme politique français. Fils du Premier ministre Michel Debré, il est notamment député d’Indre-et-Loire puis de Paris entre 1986 et 2017, maire d'Amboise de 1992 à 2001 et ministre de la Coopération en 1994-1995. Urologue et homme politique engagé à droite, il fut notamment ministre de la coopération dans le gouvernement Balladur, de 1994 à 1995.

Il est le fils de Michel Debré et le frère (faux-jumeau) de Jean-Louis Debré, ainsi que le petit-fils du célèbre pédiatre Robert Debré (Sur cette famille, voir Famille Debré) et de l'architecte Charles Lemaresquier. Il est père de quatre enfants.

- Professeur des universités–Praticien hospitalier (1980), Chef du service d'urologie à l'hôpital Cochin (1990), membre de la Société française de chirurgie, des sociétés française, européenne et internationale d'urologie. C'est dans son service que le président François Mitterrand fut opéré de la prostate.

- Ancien membre du Conseil général d'Indre-et-Loire et vice-président du Conseil général d'Indre-et-Loire (1992 - 1994), Conseiller municipal (1989-92) et Maire d'Amboise (1992-2001).

- 1986-1994, député d'Indre-et-Loire, inscrit au groupe du Rassemblement pour la République (RPR).

- 1986-1988, membre du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) sur nomination de Jacques Chirac et à nouveau membre depuis mars 2008 sur nomination de Nicolas Sarkozy.

- Depuis le 8 octobre 2010, membre de l'Académie des sciences d'outre-mer.

- Ministre de la Coopération du gouvernement Édouard Balladur (du 12 décembre 1994 au 18 mai 1995). À l'élection présidentielle de 1995, il rallie le camp du Premier ministre.

2004-... Député de la 15e circonscription de Paris à la suite de sa candidature à l'élection législative partielle des 20 et 27 juin 2004 dans cette 15e circonscription de Paris (nord du 16e arrondissement). Candidat sans étiquette soutenu par le député sortant Gilbert Gantier, il a ainsi obtenu près de 59 % des suffrages, contre 20 % à son adversaire malheureux, l'UMP Laurent Dominati, désigné sans vote et sans l'accord de Nicolas Sarkozy, et qui rate son parachutage dans l'ouest parisien après son échec en 2002 dans le centre de Paris, ancienne terre d'élection de son père Jacques Dominati, où il n'est pas réélu.

Une fois élu, il s'inscrit au groupe UDF à l'Assemblée nationale comme apparenté, puis change de camp, en passant à l'UMP, toujours comme apparenté. En 2007, suite à sa réélection, il adhère pleinement au groupe UMP, sans être toutefois encarté dans ce parti.

- Il est membre du comité d'honneur du Mouvement Initiative et Liberté.

- Il intervient de temps en temps dans l'émission Les Grandes Gueules sur RMC et est régulièrement invité chez Franz-Olivier Giesbert sur France 3, dans son émission culturelle Culture et dépendances.

- Il écrit régulièrement dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles.

Il a annoncé qu'il était candidat à la mairie de Paris en 2008 mais n'a pu obtenir le soutien de l'UMP.

Bien qu'il souhaite à cet effet ne pas devoir se soumettre au système des primaires à l'UMP pour les municipales, il a annoncé en décembre 2005 qu'il souhaitait rejoindre l'UMP, auquel il est apparenté à l'Assemblée nationale.

En 2005, il a créé l'association « Pour Paris », pour préparer sa candidature pour le scrutin municipal de 2008. Par ce biais, il veut éviter de passer par le système des primaires de l'UMP, qui doit désigner le candidat officiel du parti présidentiel.

À la veille des élections municipales, il conteste toujours le leadership de l'opposition à Françoise de Panafieu qui a été désignée tête de liste par les militants, tout comme le député Pierre Lellouche, qui lui était arrivé avant-dernier aux primaires de l'UMP. Cependant, Bernard Debré déclare être prompt à négocier pour laisser la place à la députée-maire du 17e. Après avoir ouvertement ambitionné de devenir Maire de Paris, puis maire du 16e arrondissement, il n'est finalement que troisième sur la liste UMP de ce même arrondissement, et, à l'issue du scrutin, devient conseiller de Paris et conseiller d'arrondissement.

Le 5 novembre 2012, il annonce qu'il est candidat à la mairie du 17e arrondissement de Paris en 2014. Un accord est finalement trouvé avec la maire sortante Brigitte Kuster et il figure en deuxième position sur sa liste, qui est reconduite, Bernard Debré étant donc réélu conseiller de Paris.

Il soutient François Fillon pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016. Dans l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle de 2017 qui oppose Marine Le Pen à Emmanuel Macron, il annonce qu'il votera pour le candidat En marche.

Bernard Debré est mort le dimanche 13 septembre 2020, à l’âge de 75 ans, des suites d’un cancer .

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Bernard Debré en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Bernard Debré.

Vous savez où se trouve la tombe de Bernard Debré ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Bernard Debré pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Bernard Debré, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Bernard Debré.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Bernard Debré
  • Nom complet : --
  • Prénom : Bernard
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Debré
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Bernard Debre

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 75 ans
  • Cause de mort : Cancer (Maladie)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Bernard Debré ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Bernard Debré, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Bernard Debré ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Bernard Debré et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres ministre (hommes) francais

Portrait de Jean-Baptiste Colbert
 
Notez-le !

Drapeau France 1619 - 1683
Francais, 64 ans

Un des principaux ministres de Louis XIV, contrôleur général des finances de 1665 à 1683, secrétaire d'État de la Maison du roi et secrétaire d'État de la Marine de 1669 à 1683. Il entre au service du roi à la mort de son protecteur Mazarin, incite Louis XIV à disgracier son rival Nicolas Fouquet. Inspirateur et promoteur d'une politique économique interventionniste et mercantiliste (ultérieurement désignée sous le vocable de colbertisme), il favorise le développement du commerce et de l'industrie en France par la création de fabriques et monopoles royaux, étatiques. Il prépare le Code noir, relatif à l'administration de l'esclavage dans les colonies.
Portrait de Patrick Devedjian
 
Notez-le !

Drapeau France 1944 - 2020
Francais, 75 ans

Politicien français, membre du parti de droite UMP, il fut plusieurs fois ministre en 2004, 2005 et 2010, ex-député de la 13e circonscription des Hauts-de-Seine et président du conseil départemental des Hauts-de-Seine depuis 2007.
Portrait de Michel Charasse
 
Notez-le !

Drapeau France 1941 - 2020
Francais, 78 ans

Politicien français, sénateur pour le Puy-de-Dôme (de 1981 à 1988), ministre du Budget (de 1988 et 1992) sous François Mitterrand, réélu au Sénat en 1992, exclu du Parti socialiste en 2008, membre du Conseil constitutionnel (de 2010 à 2019).
Portrait de François Autain
 
Notez-le !

Drapeau France 1935 - 2019
Francais, 84 ans

Politicien français, ancien ministre socialiste de François Mitterrand, il fut Maire de Bouguenais de 1971 à 1993.
Portrait de Jean-François Deniau
 
Notez-le !

Drapeau France 1928 - 2007
Francais, 78 ans

Politicien français, il fut ambassadeur, ministre, commissaire européen, député, président du Conseil général du Cher, essayiste, romancier et membre de l'Académie française. C'était aussi un navigateur émérite.
Portrait de Michel Debré
 
Notez-le !

Drapeau France 1912 - 1996
Francais, 84 ans

Homme d'état, Homme politique, Ministre, Premier ministre (Politique, Politique de droite).

Autres points communs avec Bernard Debré