Michel Le Royer

 
Michel Le Royer
1932 - 2022
 

Acteur français, connu pour son rôle dans la mini-série « Le Chevalier de Maison Rouge » (1963), il a également doublé Ducky dans la série « NCIS » et Saroumane dans la saga du « Seigneur des Anneaux ».

Nationalité française Francais, né le 31 août 1932 et mort le 25 février 2022

89 ans Mort à l'âge de 89 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Michel Le Royer ?


Contribuez !

Biographie

Michel Le Royer est un acteur français né le 31 août 1932 à Carrouges (Orne) et mort le 25 février 2022 à Paris. Connu pour son rôle dans la mini-série « Le Chevalier de Maison Rouge » (1963), il a également doublé Ducky dans la série « NCIS » et Saroumane dans la saga du « Seigneur des Anneaux ».

D'une famille d'origine normande, Michel Le Royer est élevé par des parents garagistes. Il travaille comme télégraphiste chez France-Soir pour se payer des cours de théâtre.

Il se présente au Conservatoire national d'art dramatique en 1952 et entre dans les classes de Georges Le Roy et de Béatrix Dussane. Il y côtoie entre autres Jean-Paul Belmondo, Bruno Cremer et Claude Rich.

Pensionnaire de la Comédie-Française de 1957 à 1962, Michel Le Royer apparaît pour la première fois à la télévision en 1960 dans le Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand réalisé par Claude Barma dans le rôle de Christian, qu'il avait joué l'année précédente sous la direction de Jean Le Poulain au théâtre des Célestins.

Il se voit ensuite confier le rôle principal dans Le Chevalier de Maison-Rouge en 1963, aux côtés de Jean Desailly. Cette série française de télévision (l'on disait alors « feuilleton »), réalisée par Claude Barma à l'époque où il n'y avait qu'une seule chaîne, le fait connaître du grand public. Il remporte ensuite un grand succès dans Corsaires et Flibustiers en 1966, série réalisée également par Claude Barma. Il dirige à partir de 2005 l'école de théâtre La Récréation à Lyon (VIe) tout en continuant d'effectuer des doublages pour le cinéma et la télévision, notamment en doublant Christopher Lee dans le rôle de Saroumane du Seigneur des anneaux.

Gaulliste depuis sa prime jeunesse, Michel Le Royer s'essaya aussi à la politique dans les années 1980 en devenant conseiller municipal de Levallois-Perret, chargé de la culture, et en se présentant — sans succès — aux élections cantonales dans l'Orne.

Michel Le Royer est mort dans la matinée du vendredi 25 février 2022, à l'âge de 89 ans, à Paris (France).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Michel Le Royer en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Michel Le Royer.

Vous savez où se trouve la tombe de Michel Le Royer ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Michel Le Royer pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Michel Le Royer, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Michel François Georges Leroyer
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Acteur, Doubleur
  • Autres activités : Artiste
  • Domaines : Art, Cinéma, Doublage, Théâtre

Noms

  • Nom usuel : Michel Le Royer
  • Vrai nom : Michel Le Royer
  • Prénom : Michel
  • Prénom (2) : François
  • Prénom (3) : Georges
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Leroyer
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 89 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Michel Le Royer ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Michel Le Royer, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
2 notes
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Michel Le Royer est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Michel Le Royer au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 2 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Un comédien passionné sachant être polyvalent et à l'aise dans chaque facettes du métier (théâtre, série, cinéma, doublage...).
Un comédien passionné sachant être polyvalent et à l'aise dans chaque facettes du métier (théâtre, série, cinéma, doublage,...) En plus de vouloir défendre et représenter la culture et le patrimoine du pays. Au revoir là-haut monsieur.
Commentez - il y a 2 ans
 Pour l'avoir rencontrer à Levallois Perret lorsque nous y habitions. Il était solaire avec un regard franc et profond.
Pour l'avoir rencontrer à Levallois Perret lorsque nous y habitions.
Il était solaire avec un regard franc et profond.
Bon voyage dans l'au delà.
Commentez - il y a 2 ans

Commentaires

Vous avez des questions sur Michel Le Royer ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 76021 Quel être extraordinaire que j'ai eu la chance de côtoyer en tant que Maire. Il était simple, profond, tellement cool. Il ne se la jouait pas. Il m'a dit quelle souffrance c'était dans son milleu d' être gaulliste parmi les gauchos sectaires.
J'ai adoré les moments partagés et son côté tellement nature. Un homme bien comme il y en a peu. Je suis sûre qu'il sera très heureux au ciel, lui qui était tellement solaire.
Répondre - il y a 2 ans
Piagauthier C'est un message de Balkany ? Je regrette que Michel Le Royer ait travaillé aux côtés de ce malhonnête homme. Lorsque je l'ai appris cela m'a peiné. Peu importe que l'on soit de droite, de gauche, du centre ou d'ailleurs. Si on est élu à une fonction politique, il faut être honnête et ne pas voler ses concitoyens ni les tromper. Je ne sais ce qu'était Michel Le Royer dans son quotidien. J'espère, du fait de l'image que j'ai de lui, qu'il ne s'est pas sali comme l'ont fait les Balkany.
Répondre - il y a 1 an
Anonyme 74912 Je ne suis pas Balkany car je suis une femme et que j'étais beaucoup plus au sud . Mais peut-être que l'anonyme qui a répondu qu'il n'était pas Balkany est Balkany !!!!!
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Michel Le Royer et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres acteur francais

Portrait de Jean Gabin
 

Drapeau France 1904 - 1976
Francais, 72 ans

Acteur français, figure incontournable du cinéma français, son physique imposant et son regard sombre lui feront incarner la plupart du temps des rôles de truands ou de policiers, toujours avec la même droiture, dans des films bien souvent dialogués par Michel Audiard. Sa filmographie de 95 films compte un nombre important de classiques comme «Le Quai des brumes» (1927), «Gueule d'amour» (1937), «Pépé le Moko» (1937), «La Bête humaine» (1938), «La Grande Illusion» (1937), «Touchez pas au grisbi» (1954), «La Traversée de Paris» (1956), «Un singe en hiver» (1962), «Le Pacha» (1968) ou «Le Chat» (1971). Il tourne avec la plupart des grands acteurs du cinéma français de l'époque comme Lino Ventura, Bernard Blier, Jean-Paul Belmondo ou Alain Delon.
Portrait de Louis De Funès
 

Drapeau France 1914 - 1983
Francais, 68 ans

Acteur comique français le plus célèbre du cinéma français de la seconde moitié du XXe siècle, interprétant son personnage de français moyen impulsif, râleur, au franc-parler parfois dévastateur, aux mimiques et verbigérations muettes. Il a joué dans + de 140 films dont « La Traversée de Paris (1956) », « Le Gendarme de Saint-Tropez (1964) » et ses suites, la trilogie « Fantômas » (1964), « Le Corniaud » (1965), « La Grande Vadrouille » (1966), « Le Grand Restaurant » (1966), « Oscar » (1967), « Le Petit Baigneur » (1967), « Hibernatus » (1969), « La Folie des grandeurs » (1971), « Les Aventures de Rabbi Jacob » (1973), « L'Aile ou la Cuisse » (1976), « La Zizanie » (1978), « La Soupe aux choux » (1981), « L'Avare » (1980). Très peu récompensé, il reçoit seulement un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 1980.
Portrait de Jean Marais
 

Drapeau France 1913 - 1998
Francais, 84 ans

Acteur français, César d'honneur en 1993, connu pour ses rôles dans les films : « La Belle et la Bête » (1946, fantastique, de Jean Cocteau), « Le Bossu » (1959, cape et d'épée, avec Bourvil), « Le Capitan » (1960, cape et d'épée, avec Bourvil), « Le Capitaine Fracasse » (1961, cape et d'épée) et la trilogie Fantômas avec Louis de Funès : « Fantomas » (1964), « Fantômas se déchaîne » (1965) et « Fantômas contre Scotland Yard » (1967).
Portrait de Jean Lefebvre
 

Drapeau France 1919 - 2004
Francais, 84 ans

Acteur français, connu pour ses rôles comiques dans des films de Georges Lautner (particulièrement « Les Tontons flingueurs »), pour la série du Gendarme ou celle de La Septième Compagnie. Il a aussi tourné dans un bon nombre de comédies sans prétention, totalisant plus de 120 films. Il fut également, sur les scènes parisiennes, la vedette de nombreuses pièces de boulevard. Parmi ses films connus : « Le Gentleman d'Epsom » (1962, avec Jean Gabin), « Les Tontons flingueurs » (1963, avec Lino Ventura et Bernard Blier), « Le Gendarme de Saint-Tropez » (1964, avec Louis de Funès), « Ne nous fâchons pas » (1966, avec Lino Ventura), « La Septième Compagnie » (3 films de Robert Lamoureux), « On n'est pas sorti de l'auberge » (1982) ou « Le Braconnier de Dieu » (1983).
Portrait de Fernandel
 

Drapeau France 1903 - 1971
Francais, 67 ans

Acteur comique français et chanteur devenu l'une des plus grandes stars du cinéma français pendant plusieurs décénnies, avant et après la Seconde Guerre mondiale. Ses films les + célèbres sont : « Le Petit Monde de don Camillo » (1952), « Le Retour de don Camillo » (1953), « La Vache et le Prisonnier » (1959) et « La Cuisine au beurre » (1963, avec Bourvil), « Le Schpountz » (1938), « L'Auberge rouge » (1951), « Ali Baba et les Quarante voleurs » (1954). Il a rendu célèbre le personnage de Don Camillo (créé en 1948 par Giovannino Guareschi). Chanteur populaire, il a également laissé une discographie importante, parsemée là aussi de classiques tels que « Félicie aussi » (1939), « Ignace » (1937) ou « Le Tango corse ».
Portrait de Raimu
 

Drapeau France 1883 - 1946
Francais, 62 ans

Acteur français, vedette de music-hall à ses débuts, il devient grâce à Sacha Guitry un des « monstres sacrés » du cinéma français des années 1930 et de la première moitié des années 1940, devenant notamment l'interprète-fétiche de Marcel Pagnol. Il est ainsi resté dans les mémoires pour son interprétation du rôle de César, père de Marius, dans la « trilogie marseillaise » (3 pièces de théâtre de Marcel Pagnol) à savoir « Marius » (1929), « Fanny » (1931) et « César » (1936), et celle du boulanger trompé dans « La Femme du boulanger » (1938, de Marcel Pagnol).

Autres doubleur francais

Portrait de Jean Gabin
 

Drapeau France 1904 - 1976
Francais, 72 ans

Acteur français, figure incontournable du cinéma français, son physique imposant et son regard sombre lui feront incarner la plupart du temps des rôles de truands ou de policiers, toujours avec la même droiture, dans des films bien souvent dialogués par Michel Audiard. Sa filmographie de 95 films compte un nombre important de classiques comme «Le Quai des brumes» (1927), «Gueule d'amour» (1937), «Pépé le Moko» (1937), «La Bête humaine» (1938), «La Grande Illusion» (1937), «Touchez pas au grisbi» (1954), «La Traversée de Paris» (1956), «Un singe en hiver» (1962), «Le Pacha» (1968) ou «Le Chat» (1971). Il tourne avec la plupart des grands acteurs du cinéma français de l'époque comme Lino Ventura, Bernard Blier, Jean-Paul Belmondo ou Alain Delon.
Portrait de Louis De Funès
 

Drapeau France 1914 - 1983
Francais, 68 ans

Acteur comique français le plus célèbre du cinéma français de la seconde moitié du XXe siècle, interprétant son personnage de français moyen impulsif, râleur, au franc-parler parfois dévastateur, aux mimiques et verbigérations muettes. Il a joué dans + de 140 films dont « La Traversée de Paris (1956) », « Le Gendarme de Saint-Tropez (1964) » et ses suites, la trilogie « Fantômas » (1964), « Le Corniaud » (1965), « La Grande Vadrouille » (1966), « Le Grand Restaurant » (1966), « Oscar » (1967), « Le Petit Baigneur » (1967), « Hibernatus » (1969), « La Folie des grandeurs » (1971), « Les Aventures de Rabbi Jacob » (1973), « L'Aile ou la Cuisse » (1976), « La Zizanie » (1978), « La Soupe aux choux » (1981), « L'Avare » (1980). Très peu récompensé, il reçoit seulement un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 1980.
Portrait de Jean Marais
 

Drapeau France 1913 - 1998
Francais, 84 ans

Acteur français, César d'honneur en 1993, connu pour ses rôles dans les films : « La Belle et la Bête » (1946, fantastique, de Jean Cocteau), « Le Bossu » (1959, cape et d'épée, avec Bourvil), « Le Capitan » (1960, cape et d'épée, avec Bourvil), « Le Capitaine Fracasse » (1961, cape et d'épée) et la trilogie Fantômas avec Louis de Funès : « Fantomas » (1964), « Fantômas se déchaîne » (1965) et « Fantômas contre Scotland Yard » (1967).
Portrait de Jean Lefebvre
 

Drapeau France 1919 - 2004
Francais, 84 ans

Acteur français, connu pour ses rôles comiques dans des films de Georges Lautner (particulièrement « Les Tontons flingueurs »), pour la série du Gendarme ou celle de La Septième Compagnie. Il a aussi tourné dans un bon nombre de comédies sans prétention, totalisant plus de 120 films. Il fut également, sur les scènes parisiennes, la vedette de nombreuses pièces de boulevard. Parmi ses films connus : « Le Gentleman d'Epsom » (1962, avec Jean Gabin), « Les Tontons flingueurs » (1963, avec Lino Ventura et Bernard Blier), « Le Gendarme de Saint-Tropez » (1964, avec Louis de Funès), « Ne nous fâchons pas » (1966, avec Lino Ventura), « La Septième Compagnie » (3 films de Robert Lamoureux), « On n'est pas sorti de l'auberge » (1982) ou « Le Braconnier de Dieu » (1983).
Portrait de Fernandel
 

Drapeau France 1903 - 1971
Francais, 67 ans

Acteur comique français et chanteur devenu l'une des plus grandes stars du cinéma français pendant plusieurs décénnies, avant et après la Seconde Guerre mondiale. Ses films les + célèbres sont : « Le Petit Monde de don Camillo » (1952), « Le Retour de don Camillo » (1953), « La Vache et le Prisonnier » (1959) et « La Cuisine au beurre » (1963, avec Bourvil), « Le Schpountz » (1938), « L'Auberge rouge » (1951), « Ali Baba et les Quarante voleurs » (1954). Il a rendu célèbre le personnage de Don Camillo (créé en 1948 par Giovannino Guareschi). Chanteur populaire, il a également laissé une discographie importante, parsemée là aussi de classiques tels que « Félicie aussi » (1939), « Ignace » (1937) ou « Le Tango corse ».
Portrait de Raimu
 

Drapeau France 1883 - 1946
Francais, 62 ans

Acteur français, vedette de music-hall à ses débuts, il devient grâce à Sacha Guitry un des « monstres sacrés » du cinéma français des années 1930 et de la première moitié des années 1940, devenant notamment l'interprète-fétiche de Marcel Pagnol. Il est ainsi resté dans les mémoires pour son interprétation du rôle de César, père de Marius, dans la « trilogie marseillaise » (3 pièces de théâtre de Marcel Pagnol) à savoir « Marius » (1929), « Fanny » (1931) et « César » (1936), et celle du boulanger trompé dans « La Femme du boulanger » (1938, de Marcel Pagnol).

Autres points communs avec Michel Le Royer