Robert Fisk

 
Robert Fisk
1946 - 2020
 

Journaliste britannique, grand reporter et correspondant au Proche-Orient pendant plus de 30 ans à Beyrouth du journal The Independent. Personnage controversé, pratiquant un journalisme politiquement engagé, il restera comme celui qui a interviewé 3 fois Oussama Ben Laden. Il a publié un nombre important de livres sur la révolution iranienne, des guerres du Liban, du Golfe, d'Afghanistan, de l'invasion de l'Irak en 2003, du Kosovo et d’Algérie. Fisk a reçu plus de récompenses pour son travail de journaliste que n’importe quel autre grand reporter britannique. Il a notamment reçu le prix Amnesty International en 2000 pour ses reportages en Serbie pendant les bombardements de l’OTAN et le David Watt Memorial Award en 2001 pour sa couverture du Proche-Orient. Dans les années 2010, ses reportages à propos de la guerre civile syrienne sont cependant plus controversés, avec notamment des accusations de propagande en faveur du régime de Bachar el-Assad.

Nationalité anglaise Anglais, né le 12 juillet 1946 et mort le 30 octobre 2020

74 ans Mort à l'âge de 74 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Robert Fisk ?


Contribuez !

Biographie

Robert Fisk, né le 12 juillet 1946 à Maidstone et mort le 30 octobre 2020 à Dublin, est un journaliste britannique, grand reporter et correspondant au Proche-Orient pendant plus de 30 ans à Beyrouth du journal The Independent. Personnage controversé, pratiquant un journalisme politiquement engagé, il restera comme celui qui a interviewé 3 fois Oussama Ben Laden. Il a publié un nombre important de livres sur la révolution iranienne, des guerres du Liban, du Golfe, d'Afghanistan, de l'invasion de l'Irak en 2003, du Kosovo et d’Algérie. Fisk a reçu plus de récompenses pour son travail de journaliste que n’importe quel autre grand reporter britannique. Il a notamment reçu le prix Amnesty International en 2000 pour ses reportages en Serbie pendant les bombardements de l’OTAN et le David Watt Memorial Award en 2001 pour sa couverture du Proche-Orient. Dans les années 2010, ses reportages à propos de la guerre civile syrienne sont cependant plus controversés, avec notamment des accusations de propagande en faveur du régime de Bachar el-Assad.

Fisk est éduqué à l'école préparatoire de Yardley Court, au Sutton Valence School et à l'université de Lancaster en Grande-Bretagne et a un Ph.D. en science politique du Trinity College à Dublin en 1983. Ensuite, il travaille pour le Sunday Express, mais un conflit avec son chef de service, John Jonor, l'oblige à démissionner et à partir pour The Times. De 1972 à 1975, au sommet des tensions du conflit nord-irlandais, il est envoyé comme correspondant par The Times à Belfast, avant de couvrir la Révolution des Œillets. Puis il devient correspondant au Moyen-Orient de 1976 à 1988.

Lorsqu'un de ses articles traitant de la destruction du vol 655 Iran Air par un croiseur américain est censuré par son journal, il s'en va pour The Independent où il publie son premier article le 28 avril 1989. D'après Fisk, la censure ne venait pas directement de Rupert Murdoch même si celui-ci venait de prendre le contrôle de ce journal. Selon lui il s'agissait plutôt d'une auto-censure destinée à éviter la colère du nouveau patron de ce quotidien.

Selon Reporters sans frontières, Robert Fisk subit pendant plusieurs mois en 2002 « une violente campagne d'insultes » pour la façon dont il a couvert le conflit israélo-palestinien et critiqué les politiques israélienne et américaine dans la région. L'acteur John Malkovich déclare qu'il veut tuer Robert Fisk. Robert Fisk publie un article dans The Independent, où il affirme qu'il a reçu depuis plusieurs années des lettres témoignant d'une haine grandissante, notamment, selon lui, parce qu'il a suggéré que les arabes voulaient autant la paix que les israéliens, qu'il a relaté avoir été témoin de la mort d'un libanais innocent tué par des attaques aériennes israéliennes, puis en 1996 qu'il a vu 108 réfugiés au Liban être abattus par les artilleurs israéliens.

Fisk vit au Liban depuis 1976 et était présent à Beyrouth lors de la guerre civile. Il fut un des premiers journalistes à visiter le lieu du massacre de Sabra et Shatila au Liban, aussi bien que le massacre de Hama. Son livre sur le conflit libanais, Pity the Nation, est publié en 1990. Fisk couvre aussi le conflit israélo-arabe, la guerre du Kosovo, la guerre d'Algérie, la guerre Iran-Irak.

Robert Fisk est l'un des rares journalistes à avoir interviewé Oussama ben Laden à trois reprises (toutes ces entrevues ont été publiées par The Independent : 6 décembre 1993, 10 juillet 1996 et le 22 mars 1997). Durant un des entretiens de Oussama ben Laden, Fisk note une tentative de conversion à l'islam de la part de ben Laden. En effet, Ben Laden lui déclare « Mr Robert, un de nos frères avait un rêve. Il rêva... que tu étais une personne spirituelle... Cela signifie que tu es un vrai musulman. » Fisk répliqua « Sheikh Osama, je ne suis pas un musulman, je suis un journaliste et la tâche du journaliste est de rapporter la vérité. » Ben Laden répondit « Si tu dis la vérité, cela signifie que tu es un bon musulman. »

Robert Fisk raconte avoir rencontré Ben Laden en Afghanistan et affirme que celui-ci lui a déclaré : « je prie le bon Dieu qu'il nous permette d'ébranler l'Amérique pour qu'elle devienne l'ombre de ce qu'elle a été ». Robert Fisk relate que, plus tard, lorsqu'il a vu les photos concernant les attentats du 11 septembre 2001, il s'est dit : « c'est Ben Laden ». Fisk condamne les attaques comme étant un crime contre l'humanité mais reproche à l'administration Bush son incompétence supposée et la qualifie d'« ennemie de la démocratie » et d'« entreprise diabolique. » Il estime que le débat est malhonnête quant à la manière dont est posée la politique américaine au Moyen-Orient. Selon Reporters sans frontières, Robert Fisk publie après les attentats plusieurs articles où il souligne que le conflit non résolu israélo-palestinien est l'une des causes principales du terrorisme.

Le Monde diplomatique rapporte que peu après les attentats du 11 septembre, Robert Fisk publie un article dans The Nation où il estime irréaliste que les États-Unis puissent penser rester à l'abri de la violence sur son propre territoire après avoir soutenu des actes violents au Proche-Orient, comme la mort de 500 000 enfants irakiens tués par des sanctions économiques, où celle de 17 500 civils lors de l'invasion du Liban par Israël. Le journaliste Michael Walzer reproche à Robert Fisk d'être un homme de gauche qui, pour lutter contre le capitalisme, imaginerait faire alliance avec Ben Laden qui vient de frapper un symbole de la puissance économique et de libéralisme américain. Le Monde diplomatique estime que Robert Fisk ne fait que pointer du doigt les « aspects les moins respectables de la politique étrangère américaine ».

En avril 2007, lors d'une conférence, il déclare : « Les attentats du 11 septembre nous ont, malgré nous, transformés en racistes. Moi-même je me sens raciste quand je dévisage un homme barbu ou un jeune qui lit le Coran dans l’avion. Il ne faut pas permettre aux terroristes qui ont attaqué New York, Washington et la Pennsylvanie de changer notre vision du monde ! ». Et il affirme que le monde occidental doit comprendre que sa sécurité est liée à sa politique étrangère.

Le 25 août 2007, Robert Fisk signe un article intitulé : « Moi aussi, je questionne la “vérité” du 11 septembre ». Selon Conspiracy Watch, Robert Fisk se désolidarise d'abord des théoriciens du complot, ces « exaltés » qui le prennent à partie dans les conférences dans lesquelles il intervient. Mais ensuite, « il valide pourtant l’essentiel du discours conspirationniste, reprenant à son compte les principales « interrogations » du 9/11 Truth Movement ». Conspiracy Watch ajoute : « Certes, Fisk n’est pas un spécialiste des crashs d’avion ou des effondrements de bâtiments. Mais sur tout autre sujet que le 11-Septembre, il ne se permettrait pas d’écrire sans se documenter, sans mener une enquête. Or le voilà qu’il perd tout sens critique. » Selon CounterPunch, les questions posées par Robert Fisk sont « intelligentes » pour quelqu'un qui ne connaît pas les lois de la physique et qui n'a pas encore examiné les faits les plus élémentaires. Selon le journal, les questions de Robert Fisk signifient, en résumé, qu'il se déclare ignorant sur le sujet. CounterPunch estime que si Robert Fisk avait utilisé ses compétences en investigation sur le sujet, il aurait pu répondre à ses propres questions.

Robert Fisk est mort le vendredi 30 octobre 2020, à l'âge de 74 ans, à Dublin (Irlande).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Robert Fisk en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Robert Fisk.

Vous savez où se trouve la tombe de Robert Fisk ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Robert Fisk pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Robert Fisk, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Robert Fisk.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Anglaise Drapeau anglais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Journaliste
  • Autres activités : --
  • Domaines : Journalisme

Noms

  • Nom usuel : Robert Fisk
  • Nom complet : --
  • Prénom : Robert
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Fisk
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 74 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Robert Fisk ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Robert Fisk, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Robert Fisk ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Robert Fisk et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres journaliste (hommes) anglais

Portrait de George Steiner
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1929 - 2020
Américain, 90 ans

Philosophe et critique littéraire américain, spécialiste de littérature comparée et de théorie de la traduction. Auteur de nombreux essais sur la théorie du langage et de la traduction et sur la philosophie de l'éducation, il est surtout réputé pour ses critiques littéraires, notamment dans The New Yorker et le Times Literary Supplement. Parmi ses oeuvres connues : « La Mort de la tragédie » (1961), « Après Babel » (1975), « Réelles présences » (1986) ou « Le transport de A.H. » (1982).
Portrait de Samuel Johnson
 
Notez-le !

Drapeau Royaume-uni 1709 - 1784
Anglais, 75 ans

Artiste, Biographe, Écrivain, Essayiste, Journaliste, Poète, Traducteur (Art, Journalisme, Littérature).
Portrait de John Berger
 
Notez-le !

Drapeau Royaume-uni 1926 - 2017
Anglais, 90 ans

Artiste anglais complet connu en tant qu'écrivain pour avoir fait sensation en partageant avec les Black Panthers la dotation du Man Booker Prize qu'il reçut en 1972.
Portrait de TotalBiscuit
 
Notez-le !

Drapeau Royaume-uni 1984 - 2018
Anglais, 33 ans

Youtubeur britannique, il était l’un des Youtubeurs et critiques de jeu vidéo les plus influents et les plus suivis au Monde, célèbre pour ses let's play professionnels sur des jeux tels que Starcraft II et PlanetSide 2, ainsi que pour ses commentaires de jeux vidéo. Selon le site web Eurogamer, ce sont ses commentaires vidéos sur les jeux indépendants récents et son analyse des actualités qui sont à l'origine de sa popularité. John Bain est également connu pour ses critiques de jeux « à chaud » et son engagement pour la protection des consommateurs dans l'industrie vidéoludique.
Portrait de G. K. Chesterton
 
Notez-le !

Drapeau Royaume-uni 1874 - 1936
Anglais, 62 ans

Artiste, Écrivain, Essayiste, Journaliste, Moraliste, Poète (Art, Journalisme, Littérature).
Portrait de Samuel Taylor Coleridge
 
Notez-le !

Drapeau Royaume-uni 1772 - 1834
Anglais, 61 ans

Artiste, Critique, Écrivain, Journaliste, Poète (Art, Littérature).

Autres points communs avec Robert Fisk