Jean Saudray

 
Jean Saudray
1928 - 2002
 

Acteur français connu pour ses rôles dans les films « Nuits rouges » (1974), « Le Grand Blond avec une chaussure noire » (1972, comédie, avec Pierre Richard) ou « Les Malheurs d'Alfred » (1972, comédie, avec Pierre Richard).

Nationalité française Francais, né le 17 juillet 1928 et mort le 31 août 2002

74 ans Mort à l'âge de 74 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jean Saudray ?


Contribuez !

Biographie

Jean Saudray, né le 17 juillet 1928 à Bordeaux et mort le 31 août 2002 (à 74 ans) à Roquebrune-Cap-Martin, est un acteur français. Il est connu pour ses rôles dans les films « Nuits rouges » (1974), « Le Grand Blond avec une chaussure noire » (1972, comédie, avec Pierre Richard) ou « Les Malheurs d'Alfred » (1972, comédie, avec Pierre Richard).

Depuis son plus jeune âge passionné par le théâtre, il intégra le théâtre amateur de Bordeaux puis le théâtre d'Art de C. Chabert.

Ses débuts, il les fit dans le rôle de Géronte dans Les Fourberies de Scapin de Molière.

Quittant sa ville natale Bordeaux en 1946, pour monter à Paris à l'âge de 17 ans, il intégra aussitôt le centre d'art dramatique de la rue Blanche, où durant deux ans il étudia son métier.

Premières Tournées Charles Baret avec Trois garçons, une fille de Roger Ferdinand 1957. Suivirent un grand nombre de tournées classiques. Il participa également aux spectacles du théâtre du Tertre avec le Théâtre Poétique de Paris en 1957.

Ses premières créations furent Protée de Paul Claudel et le Tueur sans gages de Ionesco au théâtre Récamier, suivirent les Chaises, Le Roi se meurt...

Il travailla aux côtés de grands metteurs en scènes, tels que George Wilson et François Périer au T.N.P. dans le Diable et le Bon Dieu et les enfants du Soleil de Görki.

Dans une tournée européenne, il joua Les trois mousquetaires sous la direction de Roger Planchon, au gymnase dans Le Balcon de Jean Genet sous la direction de Peter Brook, au théâtre de Paris Hier à Andersonville sous la direction de Raymond Rouleau.

Avec son ami Jean Rougerie, il créa Les Entretiens du Professeur Y de Louis Ferdinand Céline, sous la direction de Marcelle Tassencourt, il joua plusieurs fois à Versailles, au théâtre Montansier, notamment dans le Duc d'Hengien de Thierry Maulnier.

Et en 1988 pour la deuxième fois, il reprend le rôle du garde dans Le Roi se meurt aux côtés d'Annie Girardot et Daniel Ivernel.

En 1991 avec son ami Daniel Ivernel, il crée au Petit Montparnasse Colère et Tendresse, un montage de textes du Voyage au bout de la nuit de Céline.

En 1995 il écrit, met en scène et joue un spectacle musical regroupant les lettres de Madame de Sévigné et les Fables de Lafontaine au théâtre du Tambour Royal à Paris.

De même Jean Saudray tourna dans de nombreux films, notamment Jeff réalisé par Jean Herman, Alexandre le Bienheureux d'Yves Robert, Le Grand Blond avec une chaussure noire d'Yves Robert, On l'appelle catastrophe de Richard Balducci, Corentin de Jean Marboeuf, et nombreuses séries pour la télévision comme Chéri Bibi, Les Brigades du Tigre, Les Faucheurs de Marguerites, Maigret et Vidocq.

Il fût le partenaire de comédiens tels que Pierre Brasseur, Claude Brasseur, Fernand Reynaud, Michel Serrault, Annie Girardot, Philippe Noiret, Geoges Wilson, Alain Delon, Pierre Richard, Anny Duperey, Roland Giraud, Bernard Blier, Marlène Jobert, Jean Lefevre, Jean Rochefort, Bruno Cremer, Christian Marin, Silvia Monfort, etc.

Jean Saudray consacra toute sa vie à son art, acteur très apprécié et reconnu dans le métier dont Laurent Terzieff disait « Saudray ! C'est plus qu'un grand comédien, c'est un énorme comédien ! ».

Il eût deux enfants ; Frédéric d'un premier mariage avec Eliane Panaud (directrice d'établissement scolaire) et Jean-Baptiste, de son second mariage avec Marie-Claire Achard (comédienne).

Jean Saudray est mort le samedi 31 août 2002 à l'âge de 74 ans à Roquebrune-Cap-Martin (France, Alpes-Maritimes, Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jean Saudray en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jean Saudray.

Vous savez où se trouve la tombe de Jean Saudray ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jean Saudray pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jean Saudray, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jean Saudray.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Acteur
  • Autres activités : Artiste
  • Domaines : Art, Cinéma, Théâtre

Noms

  • Nom usuel : Jean Saudray
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jean
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Saudray
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 74 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jean Saudray ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jean Saudray, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Jean Saudray est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Jean Saudray au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Qui s'est délecté de Chéri Bibi ?
Qui s'est délecté de Chéri Bibi ne peut pas se souvenir de cet excellent acteur.
Commentez - il y a 4 ans

Commentaires

Vous avez des questions sur Jean Saudray ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Spectre-du-vexin1968 souvenir
Répondre - il y a 4 ans
Anonyme 61568 Bonjour, j'aurais tant et si peu à narrer sur Mr Saudray quoique .....
Si ce n'est sa poire, sa gueule , tout ce que ce visage si particulier puisse nous inspirer.
Moi , j'ai bien plus que croisé cet homme. Je fus un vrai "ami" de son fils Fredéric avec qui nous fument tant et .... si peu.
C'est sur, je pourrais vous narrer un incroyable vécu.. depuis ce lycée des Tilleuls à Saint-Maur jusqu'à sa si triste fin ..... Sa mère, son immense "appétit" masculin , notre destin. Jean Saudray quand je vois ta bouille, c'est juste une immense émotion qui me prend. De ne jamais t'avoir rencontré alors que j'ai tant subi sans que tu le saches ta ....proximité .
Répondre - il y a 4 ans

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jean Saudray et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres acteur francais

Portrait de Robert Clary
 

Drapeau France 1926 - 2022
Francais, 96 ans

Acteur français, survivant de la Shoah, connu pour son rôle du Caporal LeBeau dans la série culte « Papa Schultz » (1965-1971).
Portrait de Raimu
 

Drapeau France 1883 - 1946
Francais, 62 ans

Acteur français, vedette de music-hall à ses débuts, il devient grâce à Sacha Guitry un des « monstres sacrés » du cinéma français des années 1930 et de la première moitié des années 1940, devenant notamment l'interprète-fétiche de Marcel Pagnol. Il est ainsi resté dans les mémoires pour son interprétation du rôle de César, père de Marius, dans la « trilogie marseillaise » (3 pièces de théâtre de Marcel Pagnol) à savoir « Marius » (1929), « Fanny » (1931) et « César » (1936), et celle du boulanger trompé dans « La Femme du boulanger » (1938, de Marcel Pagnol).
Portrait de Louis Jouvet
 

Drapeau France 1887 - 1951
Francais, 63 ans

Acteur français, metteur en scène et directeur de théâtre, professeur au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, connu pour ses rôles dans les films : Les Bas-fonds (1936), Drôle de drame (1937, comédie), Hôtel du Nord (1938, comédie/drame), Quai des Orfèvres (1947, policier) ou Knock (1951, comédie).
Portrait de Fernandel
 

Drapeau France 1903 - 1971
Francais, 67 ans

Acteur comique français et chanteur devenu l'une des plus grandes stars du cinéma français pendant plusieurs décénnies, avant et après la Seconde Guerre mondiale. Ses films les + célèbres sont : « Le Petit Monde de don Camillo » (1952), « Le Retour de don Camillo » (1953), « La Vache et le Prisonnier » (1959) et « La Cuisine au beurre » (1963, avec Bourvil), « Le Schpountz » (1938), « L'Auberge rouge » (1951), « Ali Baba et les Quarante voleurs » (1954). Il a rendu célèbre le personnage de Don Camillo (créé en 1948 par Giovannino Guareschi). Chanteur populaire, il a également laissé une discographie importante, parsemée là aussi de classiques tels que « Félicie aussi » (1939), « Ignace » (1937) ou « Le Tango corse ».
Portrait de Molière
 

Drapeau France 1622 - 1673
Francais, 51 ans

Comédien et dramaturge français, auteur favori du jeune Louis XIV et de sa cour, pour lesquels il conçoit de nombreux spectacles, en collaboration avec les meilleurs architectes scéniques, chorégraphes et musiciens du temps. Grand créateur de formes dramatiques, interprète du rôle principal de la plupart de ses pièces, Molière a exploité les diverses ressources du comique — verbal, gestuel et visuel, de situation — et pratiqué tous les genres de comédie, de la farce à la comédie de caractère. Il a créé des personnages individualisés, à la psychologie complexe, qui sont rapidement devenus des archétypes. Observateur lucide et pénétrant, il peint les mœurs et les comportements de ses contemporains, n'épargnant guère que les ecclésiastiques et les hauts dignitaires de la monarchie, pour le plus grand plaisir de son public, tant à la cour qu'à la ville. Loin de se limiter à des divertissements anodins, ses grandes comédies remettent en cause des principes d'organisation sociale bien établis, suscitant de retentissantes polémiques et l'hostilité durable des milieux dévots. L'œuvre de Molière, une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d'entrées de ballet et de musique, constitue un des piliers de l'enseignement littéraire en France et continue de remporter un vif succès au théâtre, non seulement en France et à la Comédie-Française, surnommée « la Maison de Molière », mais aussi à l'étranger. Sa vie mouvementée et sa forte personnalité ont inspiré dramaturges et cinéastes. Signe de la place emblématique qu'il occupe dans la culture nationale, le français est couramment désigné comme « la langue de Molière », au même titre que l'anglais est « la langue de Shakespeare ». Il meurt à l’âge de 51 ans, quelques heures après avoir tenu pour la quatrième fois le rôle-titre du Malade imaginaire. Parmi ses pièces de théâtre les plus célèbres : L'École des femmes (1662), Dom Juan ou Le Festin de Pierre (1665), Le Misanthrope (1666), Amphitryon (1668), L'Avare (1668), Le Tartuffe (1669), Les Fourberies de Scapin (1670), Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Femmes savantes (1672) ou Le Malade imaginaire (1673).
Portrait de Gaspard Ulliel
 

Drapeau France 1984 - 2022
Francais, 37 ans

Acteur français, César du meilleur espoir masculin pour son rôle dans « Un long dimanche de fiançailles » (2004, drame / guerre, avec Audrey Tautou). En 2017, il reçoit le César du meilleur acteur pour son interprétation dans « Juste la fin du monde » (2016, drame, avec Nathalie Baye et Vincent Cassel).

Autres points communs avec Jean Saudray