Claude Brasseur

 
Claude Brasseur
1936 - 2020
 

Acteur français, a tourné dans plus de 90 films et obtenu 2 César, il fut la vedette d'au moins deux générations avec « La Boum » (1980, comédie, romance, avec Sophie Marceau) et la saga des trois films « Camping » (2006, 2010, 2016, comédie, avec Franck Dubosc). II est aussi connu pour ses rôles dans les films : « Les Seins de glace » (1974, policier, avec Alain Delon), « Un éléphant ça trompe énormément » (1976, comédie, avec Jean Rochefort), « Une histoire simple » (1978, comédie dramatique, avec Romy Schneider), « La Guerre des polices » (1979, policier) ou « Le Souper » (1992, historique, avec Claude Rich).

Nationalité française Francais, né le 15 juin 1936 et mort le 22 décembre 2020

84 ans Mort à l'âge de 84 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Claude Brasseur ?


Contribuez !

Anniversaire !

Cela fera 2 ans que Claude Brasseur est mort le jeudi 22 décembre 2022. Plus que 21 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Claude Brasseur (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Claude Brasseur, de son vrai nom Claude Pierre Espinasse, est un acteur français né le 15 juin 1936 à Neuilly-sur-Seine et mort le 22 décembre 2020 à Paris. Il est le fils de Pierre Brasseur et d'Odette Joyeux, et le père d'Alexandre Brasseur. Il a tourné dans plus de 90 films et obtenu deux César. il fut la vedette d'au moins deux générations avec « La Boum » (1980, comédie, romance, avec Sophie Marceau) et la saga des trois films « Camping » (2006, 2010, 2016, comédie, avec Franck Dubosc). II est aussi connu pour ses rôles dans les films : « Les Seins de glace » (1974, policier, avec Alain Delon), « Un éléphant ça trompe énormément » (1976, comédie, avec Jean Rochefort), « Une histoire simple » (1978, comédie dramatique, avec Romy Schneider), « La Guerre des polices » (1979, policier) ou « Le Souper » (1992, historique, avec Claude Rich).

Il fait ses premiers pas au théâtre en 1955 en créant Judas de Marcel Pagnol avant de débuter l'année suivante au cinéma dans Rencontre à Paris de Georges Lampin. Il tourne avec les plus grands réalisateurs de l'époque, notamment Georges Franju, Marcel Carné et Jean Renoir, mais c'est la télévision qui lui offre ses premiers grands rôles : Rouletabille dans Le Mystère de la chambre jaune de Jean Kerchbron et Sganarelle dans Dom Juan ou le Festin de pierre de Marcel Bluwal en 1965, et surtout François Vidocq dans Les Nouvelles Aventures de Vidocq de 1971 à 1973.

Ce n'est qu'en 1974 avec Les Seins de glace de Georges Lautner qu'il se fait véritablement remarquer au cinéma, obtenant la consécration avec Un éléphant ça trompe énormément d'Yves Robert en 1976 qui lui vaut un César du meilleur acteur dans un second rôle en 1977. Le succès du film entraîne une suite en 1978, Nous irons tous au paradis.

Il obtient de nouveau un César en 1980 pour son rôle dans La Guerre des polices.

Il a tourné dans plus de 90 films dont La Boum de Claude Pinoteau, où il interprète le père de Vic (Sophie Marceau), Les Loups entre eux de José Giovanni, et plus récemment dans Camping et Le Héros de la famille (2006).

De 2003 à 2007, il joue le policier Franck Keller dans la série télévisée éponyme, diffusé sur TF1.

De septembre à novembre 2013, il est tous les soirs de la semaine sur France 2 dans un programme court : Y'a pas d'âge.

Issu d'une lignée d'acteurs, il est le fils de Pierre Brasseur et d'Odette Joyeux. Son parrain est l'écrivain américain Ernest Hemingway.

Il effectue son service militaire en Algérie en 1957 dans les parachutistes.

Le 27 mars 1961, Claude Brasseur épouse Peggy Roche, mannequin et journaliste de mode (qui deviendra après leur divorce la compagne de Françoise Sagan ; elle meurt en 1991), puis, en 1970, Michèle Cambon avec qui il a un fils, Alexandre Brasseur.

Alors qu'il est sélectionné pour les Jeux olympiques d'hiver de 1964 à Innsbruck dans l'équipe de France de bobsleigh, un grave accident aux entraînements empêche l'équipe de se présenter à l'épreuve. Il s'adonne, parallèlement, à la compétition automobile, remportant comme copilote de Jacky Ickx le rallye Paris-Dakar en 1983. Il a également participé à plusieurs reprises, au volant de Simca 1000 Rallye, à des courses automobiles avec le Star Racing Team dans le cadre d'épreuves en circuits du Simca Racing Team.

En 2013, il a signé le « manifeste des 343 salauds » lancé par le magazine Causeur.fr, qui proteste contre un projet gouvernemental de pénalisation des clients de prostituées.

Claude Brasseur est mort le mardi 22 décembre 2020, à l'âge de 84 ans, à Paris (France).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Claude Brasseur en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Claude Brasseur.

Vous savez où se trouve la tombe de Claude Brasseur ?

Citations

Les meilleures citations de Claude Brasseur.

Les acteurs ont trop souvent des plans de carrière. Mon agent m'avait poussé à refuser Un éléphant ça trompe énormément. Il pensait que cela allait déplaire à ma clientèle car c'était un homosexuel ! Je lui ai dit qu'il me confondait avec un épicier et je l'ai viré. Il y a trop peu de films qui font du bien pour les manquer.
Ce qui m'intéresse, c'est la fêlure. L'envers des évidences. Moi, je ne craque pas pour Rambo. Il se démerde tout seul dans sa jungle, il n'a besoin de personne et surtout pas de moi.
Mes parents l'ont écrit dans leur autobiographie : ils n'ont jamais désiré avoir un enfant. Ma mère, je l'ai surtout fait chier dans sa carrière. Avec mon père, j'ai eu des rapports agréables, mais plutôt copain-copain. Ils pensaient surtout à leur métier.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Claude Brasseur. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Claude Brasseur, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Claude Brasseur.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Claude Pierre Espinasse
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Claude Brasseur
  • Vrai nom : Claude Espinasse
  • Prénom : Claude
  • Prénom (2) : Pierre
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Espinasse
  • Pseudonyme : Claude Brasseur
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 15 juin 1936
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 84 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Claude Brasseur ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Claude Brasseur, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4.86 sur 5
  ?
7 notes
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
4,86

Au Paradis !

Claude Brasseur est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Claude Brasseur au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4.86 sur 5 avec 7 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Un grand acteur, il rejoindra Bedos, Rochefort et Lanoux au paradis, où il trompera sûrement énormément comme tous les éléphants !
Un grand acteur, il rejoindra Bedos, Rochefort et Lanoux au paradis, où il trompera sûrement énormément comme tous les éléphants !
Commentez - il y a 1 an
 Un des meilleurs et notre Vidocq...
Un des meilleurs et notre Vidocq...
Commentez - il y a 1 an
 C'est un peu de mon enfance, c'est tout ,je ne connais pas l'homme, juste l'acteur que j'aimais bien.
c'est un peu de mon enfance, c'est tout je ne connais pas l'homme juste l'acteur que j'aimais bien
Commentez - il y a 1 an
7 notes ►

Commentaires

Vous avez des questions sur Claude Brasseur ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 59920 Regardez ce petit film avec Claude Brasseur et son père Pierre Brasseur (joué par Patrick Sébastien)
RIP
https://www.youtube.com/watch?v=IQLBpvvgD2A
Répondre - il y a 1 an
Jesuismort (admin) Excellente vidéo !!
Répondre - il y a 1 an
Anonyme 69523 Merci, j'ai regardé et c'est excellent !
Répondre - il y a 1 an
Anonyme 59920 à : Je sais, c'est la raison pour vous l'avoir posté..
Joyeux Noël à vous.
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Claude Brasseur et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres acteur francais

Portrait de Robert Clary
 

Drapeau France 1926 - 2022
Francais, 96 ans

Acteur français, survivant de la Shoah, connu pour son rôle du Caporal LeBeau dans la série culte « Papa Schultz » (1965-1971).
Portrait de Raimu
 

Drapeau France 1883 - 1946
Francais, 62 ans

Acteur français, vedette de music-hall à ses débuts, il devient grâce à Sacha Guitry un des « monstres sacrés » du cinéma français des années 1930 et de la première moitié des années 1940, devenant notamment l'interprète-fétiche de Marcel Pagnol. Il est ainsi resté dans les mémoires pour son interprétation du rôle de César, père de Marius, dans la « trilogie marseillaise » (3 pièces de théâtre de Marcel Pagnol) à savoir « Marius » (1929), « Fanny » (1931) et « César » (1936), et celle du boulanger trompé dans « La Femme du boulanger » (1938, de Marcel Pagnol).
Portrait de Molière
 

Drapeau France 1622 - 1673
Francais, 51 ans

Comédien et dramaturge français, auteur favori du jeune Louis XIV et de sa cour, pour lesquels il conçoit de nombreux spectacles, en collaboration avec les meilleurs architectes scéniques, chorégraphes et musiciens du temps. Grand créateur de formes dramatiques, interprète du rôle principal de la plupart de ses pièces, Molière a exploité les diverses ressources du comique — verbal, gestuel et visuel, de situation — et pratiqué tous les genres de comédie, de la farce à la comédie de caractère. Il a créé des personnages individualisés, à la psychologie complexe, qui sont rapidement devenus des archétypes. Observateur lucide et pénétrant, il peint les mœurs et les comportements de ses contemporains, n'épargnant guère que les ecclésiastiques et les hauts dignitaires de la monarchie, pour le plus grand plaisir de son public, tant à la cour qu'à la ville. Loin de se limiter à des divertissements anodins, ses grandes comédies remettent en cause des principes d'organisation sociale bien établis, suscitant de retentissantes polémiques et l'hostilité durable des milieux dévots. L'œuvre de Molière, une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d'entrées de ballet et de musique, constitue un des piliers de l'enseignement littéraire en France et continue de remporter un vif succès au théâtre, non seulement en France et à la Comédie-Française, surnommée « la Maison de Molière », mais aussi à l'étranger. Sa vie mouvementée et sa forte personnalité ont inspiré dramaturges et cinéastes. Signe de la place emblématique qu'il occupe dans la culture nationale, le français est couramment désigné comme « la langue de Molière », au même titre que l'anglais est « la langue de Shakespeare ». Il meurt à l’âge de 51 ans, quelques heures après avoir tenu pour la quatrième fois le rôle-titre du Malade imaginaire. Parmi ses pièces de théâtre les plus célèbres : L'École des femmes (1662), Dom Juan ou Le Festin de Pierre (1665), Le Misanthrope (1666), Amphitryon (1668), L'Avare (1668), Le Tartuffe (1669), Les Fourberies de Scapin (1670), Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Femmes savantes (1672) ou Le Malade imaginaire (1673).
Portrait de Louis Jouvet
 

Drapeau France 1887 - 1951
Francais, 63 ans

Acteur français, metteur en scène et directeur de théâtre, professeur au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, connu pour ses rôles dans les films : Les Bas-fonds (1936), Drôle de drame (1937, comédie), Hôtel du Nord (1938, comédie/drame), Quai des Orfèvres (1947, policier) ou Knock (1951, comédie).
Portrait de Jean Gabin
 

Drapeau France 1904 - 1976
Francais, 72 ans

Acteur français, figure incontournable du cinéma français, son physique imposant et son regard sombre lui feront incarner la plupart du temps des rôles de truands ou de policiers, toujours avec la même droiture, dans des films bien souvent dialogués par Michel Audiard. Sa filmographie de 95 films compte un nombre important de classiques comme «Le Quai des brumes» (1927), «Gueule d'amour» (1937), «Pépé le Moko» (1937), «La Bête humaine» (1938), «La Grande Illusion» (1937), «Touchez pas au grisbi» (1954), «La Traversée de Paris» (1956), «Un singe en hiver» (1962), «Le Pacha» (1968) ou «Le Chat» (1971). Il tourne avec la plupart des grands acteurs du cinéma français de l'époque comme Lino Ventura, Bernard Blier, Jean-Paul Belmondo ou Alain Delon.
Portrait de Gaspard Ulliel
 

Drapeau France 1984 - 2022
Francais, 37 ans

Acteur français, César du meilleur espoir masculin pour son rôle dans « Un long dimanche de fiançailles » (2004, drame / guerre, avec Audrey Tautou). En 2017, il reçoit le César du meilleur acteur pour son interprétation dans « Juste la fin du monde » (2016, drame, avec Nathalie Baye et Vincent Cassel).

Autres points communs avec Claude Brasseur